La criminalité et le Law and Order, l’ICAC, l’accident de Sorèze, le Knowledge Hub, l’Égypte, la déclaration de Cassam Uteem à l’effet que les alliances politiques devraient se faire après les élections générales, le lancement d’une campagne pour réclamer la démission du ministre Jeetah, entre autres, sont les principaux thèmes qui ont été abordés successivement par sir Anerood Jugnauth et Alan Ganoo, lors de la conférence de presse du Remake 2000, samedi dernier au Hennessy Hotel, à Ébène.
« Enn de pli gran febless de Navin Ramgoolam, se ki li pa kapav maintenir Law & Order », a affirmé sir Anerood Jugnauth samedi lors du rendez-vous hebdomadaire des animateurs du Remake 2000 avec la presse au Hennessy Hotel, à Ébène. Il réfutait les dernières publications de Statistics Mauritius, à l’effet que le taux de criminalité à Maurice était en baisse.
« Sif manipile. Fode ou aveg pou ariv a la conclusion ki kriminalite pe besse dan Moris », s’est-il emporté plus tard à l’heure des questions.
SAJ était entouré du Leader de l’Opposition, Alan Ganoo, de celui du MSM, Pravind Jugnauth, du Secrétaire général du MMM, Rajesh Bhagwan, entre autres. Souffrant d’une « légère intoxication alimentaire », selon Alan Ganoo, Paul Bérenger était absent.
Selon le leader du Remake 2000, il règne « un climat d’insécurité et de terreur » dans le pays. Il a cité à cet effet des cas récents d’enlèvements, de crimes, d’assassinats comme rapportés dans la presse. « Eski ou trouv ki kriminalite pe besse dan pei ? » s’est-il demandé. « Nou pena okenn lespwar ki klima-la pou sanze osi lontan ki Navin Ramgoolam pou res Premie minis », a-t-il insisté. « Sel lespwar : bizin sanzman ; vot enn gouvernman ki ena enn vision, ki finn demontre dan le passe, ki li kapav fer respekte Law and Order dan le pei », a-t-il poursuivi.
Deuxième sujet abordé par SAJ : l’ICAC. « L’ICAC inn vinn enn institision politik pou fer plezir Premie minis », a-t-il soutenu.
Selon SAJ, il y a eu des cas où l’ICAC aurait dû enquêter et où elle ne l’a pas fait et d’autres où elle a enquêté, mais où l’on ne connaît pas les conclusions. « L’ICAC pran aksion zis kan la press fer bann zafer vinn piblik », a-t-il fait remarquer. « Me kan il bizin azir kont bann adverser di gouvernman, la l’ICAC azir vit ! Et le Premie minis ferm lizie ek toler tou sa », s’est-il indigné. Il a affirmé que l’ICAC s’est elle-même discréditée auprès de la population comme une institution qui lutte contre la corruption. « Mo pena enn sou respe pou l’ICAC », a-t-il lancé.
SAJ s’est également emporté contre les conclusions de l’enquête policière sur l’accident du bus de la CNT à Sorèze qui ont mis en cause le conducteur et le receveur de l’autobus à l’effet qu’ils ont pris trop de passagers dans leur véhicule. « CNT pa fer oner nou pe. Dayer, gouvernman la mem pena loner ». Il a promis de rouvrir cette enquête, une fois au pouvoir, ainsi que celle sur le cambriolage du bungalow de Navin Ramgoolam le 3 juillet 2011 et dans le sillage de laquelle Anand Kumar Ramdhany se serait suicidé en cellule policière. « Tou sa-la cover-up sa », a-t-il commenté.
Le leader du Remake 2000 a ensuite sévèrement critiqué le ministre de l’Éducation tertiaire, Rajesh Jeetah, affirmant qu’il y a conflit d’intérêt par rapport au “branch campus” de l’EILM University de la famille Jeetah. « Jeetah depi li minis, li fane lor fane… »
SAJ a aussi commenté la situation politique en Égypte et à Madagascar. Il a exprimé le souhait de voir ces deux pays « prendre la voie de la démocratie ».
Le leader de l’Opposition, Alan Ganoo, a de son côté commenté une déclaration radiophonique de Cassam Uteem à l’effet que c’est à la lumière des résultats des prochaines élections générales que les partis politiques devraient contracter une alliance. « Ces propos n’engagent que Cassam Uteem. Nou, nou pena doute ki le Remake 2000, MMM-MSM, pe al ver enn gran viktwar », a-t-il insisté.
« MSM pa kapav gagne pouvwar tou sel. Nou realis lor-la », a de son côté commenté SAJ à l’heure des questions. « Nou pei pe koule, nou pa kapav res le bras krwaze, nou responsabilite se nou pei. Mo ena full konfians dan Paul, vwala ki fer mo finn kit Réduit ».
Alan Ganoo a également sévèrement critiqué la situation dans le secteur de l’éducation tertiaire. Il a annoncé le lancement d’une campagne nationale pour réclamer la démission de Rajesh Jeetah comme ministre. « Seki pe passe dan le sekter de Ledikasion tersier ek le frask minis Jeetah pe afekte Moris au nivo international », dit-il.
Le prochain meeting du Remake 2000 aura lieu vendredi à Le Cornu, Sainte-Croix, Port-Louis.