Intervenant hier à un congrès nocturne à Résidence Kennedy, Quatre-Bornes, le leader du MMM a ciblé la MBC pour son rôle dans cette campagne électorale pour les municipales du 9 décembre prochain. Paul Bérenger a accusé la MBC de violer quotidiennement la MBC Act et menace la direction de la radiotélévision nationale de poursuites en cas de victoire de l’alliance MMM/MSM aux prochaines élections générales.
« Je suis allé vérifier la loi régissant la MBC, la MBC Act. Cette loi garantit l’impartialité, l’indépendance, le fair-play. Ena prizon pou seki viol la MBC Act », a déclaré Paul Bérenger. « Television filme, fer propagand, fer krwar ki Ptr inn gagne partou », a-t-il tempêté à propos des reportages sur les villageoises.
Dans ce contexte, le leader du MMM a lancé une sévère mise en garde au directeur de la MBC. « Li viol MBC Act. Li pou bizin reponn. Kan nou vinn o pouvwar pou ena police case. Pou ena poursuit. Pou ena prizon. Lalwa finn fer pou respekte », a-t-il insisté.
Paul Bérenger affirme que ce sont les mouvements proches du MMM/MSM qui ont gagné les élections villageoises. « Navin Ramgoolam gagne sok. Zot finn gagne sok dan kat kwin Moris. Me MBC fer krwar ki zot finn gagne elections. Dimans, lot sok zot pou gagne dan bann minisipalite », a-t-il promis.
Selon l’orateur, le « veritab adverser dan eleksyon minisipal dimans, se pa Ptr/PMSD, se abstention ». « Dimounn degoute. Repugnant seki Navin Ramgoolam inn pourri sa pei-la depi 2005. Skandal lor skandal, dekouver dan mo PNQ dan Parlement. Gros Derek, MITD, cover-up ».
Paul Bérenger s’est dit par ailleurs scandalisé de l’implication de Siddick Chady et d’Asraf Dulull, « de dimounn ki finn trouv zot divan la zistis pou zot inplikasion dan skandal », dans cette campagne aux côtés du Ptr/PMSD. Il a, dans la même foulée, sévèrement critiqué la récente nomination d’Asraf Dulull à la tête de Mauritius Telecom.
L’intervenant n’a pas manqué d’affirmer qu’alors que le pays découvre semaine après semaines des scandales, d’autre part il s’enfonce dans la crise économique. « Dan lekonomi, ena bel travay divan nou ».
Paul Bérenger a aussi commenté l’interdiction par l’Independent Broadcasting Authority (IBA) aux radios privées d’organiser des émissions politiques téléphoniques. « IBA pire ki MBC. Trilock Dwarka pou bizin rann kont ».
Auparavant dans son intervention, Paul Bérenger a expliqué que l’alliance MMM/MSM s’est donné une double mission : « Dabor netway la vil ek apre redres pei ». « Apre 7 an, lavil finn degringole. Zot ena enn devwar donn en koudmin netway zot vil de frod, koripsyon ek skandal ».
Selon Paul Bérenger, l’alliance mauve-orange se dirige vers la victoire malgré les « menaces » de l’alliance Ptr/PMSD à l’effet qu’en cas de victoire de leur alliance, il n’y aura pas de développement dans les villes. « Menti ! Pendant de très longues années, le MMM a dirigé les municipalités alors que le Ptr/PMSD était au gouvernement et jamais les municipalités ne se sont portées aussi bien ».