Le leader de l’Opposition Alan Ganoo a lors de la conférence de presse du Remake MSM-MMM samedi regretté de n’avoir pas réclamé la démission du VPM et ministre de Finances Xavier-Luc Duval lors de sa PNQ mardi dernier. Il a estimé que le ministère des Finances n’a pas agi promptement pour mettre un terme au méga scandale financier impliquant plus de Rs 1 milliard. Il a aussi commenté l’actualité politique, estimant que le PTr a déclaré forfait pour le 1er mai.
Intervenant après sir Anerood Jugnauth, Alan Ganoo a observé qu’en refusant d’organiser de meeting le 1er mai, le gouvernement PTr/PMSD a déclaré forfait. « C’est une décision sans surprise car elle reflète le niveau très bas auquel le PTr est tombé en termes de popularité et de crédibilité ». Pour lui cette décision s’inscrit dans le sillage d’une série d’événements qui se sont produits depuis la fin l’année dernière : le budget qui a été mal reçu, la défaite du gouvernement aux élections municipales, les scandales qui ont éclaté après les élections municipales, les abus du gouvernement, les flashfloods qui ont fait onze victimes et finalement le méga scandale financier. Ces événements, dit-il, ont anéanti la crédibilité du gouvernement. La raison mise en avant par le Premier ministre pour ne pas tenir de meeting le ler mai, soit le deuil, est un prétexte pour éviter l’humiliation qu’il risque de subir, dit-il.
Alan Ganoo a récusé les accusations du Premier ministre à l’effet que l’opposition fait du tam tam en organisant le meeting du 1er mai. « Nous profitons de la tournée d’un mois autour du pays pour réfléchir ensemble avec la population. C’est notre rôle d’Opposition de critiquer l’action gouvernementale, c’est le jeu de la démocratie ». Il a remercié les militants et la population pour le succès des réunions et meetings organisés à travers le pays. Pour lui, le ler mai sera l’occasion de rendre hommage aux disparus des inondations, d’exprimer la solidarité avec les travailleurs qui sont écrasés par le gouvernement. « Nous invitons aussi la population pour rendre hommage à notre leader historique, Paul Bérenger ».