Un développement politique majeur est intervenu hier. Au sein du Remake 2000, les ponts sont coupés entre le MMM et le MSM avec pour cause majeure, l’absence d’une demande formelle pour un Early Trial dans le cadre du procès instruit par l’Office of the Director of Public Prosecutions contre l’ancien vice-Premier ministre et ministre des Finances, et également leader du MSM, Pravind Jugnauth. D’autre part, le MMM a pris la décision d’annuler la réunion conjointe des dirigeants du Remake 2000 prévue demain en vue de procéder à une « évaluation complète de la situation politique » lors des délibérations du bureau politique, fixée à demain en raison des célébrations du Varusha Pirappu hier.
Une des questions à l’ordre du jour des délibérations de demain portera sur la tenue ou non du meeting conjoint du Remake 2000 à Port-Louis pour la Fête du Travail. Entre-temps, à la mi-journée, les parlementaires du MMM se sont réunis en solo pour prendre connaissance des explications officielles de Paul Bérenger alors que l’on prête l’intention au Premier ministre, Navin Ramgoolam, de venir de l’avant avec un Statement au sujet de la réforme électorale à l’Assemblée nationale en cours d’après-midi.
À ce matin, dans le camp du MSM, partenaire du MMM dans le Remake 2000, l’on tente de comprendre « ce véritable coup de froid » dans les relations entre les deux partis. En préambule à la séance parlementaire du jour, les dirigeants du MSM ont tenté de prendre contact avec le MMM en vue de mieux comprendre les problèmes, qui ont véritablement justifié une remise en question de l’alliance de l’opposition à la veille du 1er Mai. Le constat est que les ponts sont coupés entre le MMM et le MSM.
Dans l’entourage de la direction du MMM, on va jusqu’à affirmer que « zafer bien grav » avec aucune des sources approchées voulant s’aventurer à visage découvert jusqu’aux explications du leader du MMM aux parlementaires en début d’après-midi. « Nou bien enraze dan MMM par sa ki inn pase la Cour yer. L’understanding était qu’à l’ouverture de ce procès, Pravind Jugnauth allait réclamer formellement un early trial. Nous nous sommes toujours appesantis, et de manière systématique, sur le fait que cette demande soit formulée du bout des lèvres et que par la suite avec des trucs du métier, des renvois sont obtenus. C’est ce qui s’est passé avec la motion du conseil légal de Pravind Jugnauth réclamant que la charge soit rayée avec la conséquence que le procès a été renvoyé au 18 juillet prochain », fait-on comprendre dans des milieux autorisés du MMM.
« La colère au sein du MMM est encore plus grande car outre l’absence d’un early trial, les dirigeants du MMM n’ont pas été informés au préalable de la démarche légale de Pravind Jugnauth alors que la veille, les dirigeants des deux partis s’étaient côtoyés pour les anniversaires de Sir Anerood Jugnauth et de Paul Bérenger. Pravind Jugnauth ava pran so responsabilite. La koler au MMM li bien profond », poursuivent ces mêmes sources, qui ajoutent que Paul Bérenger n’a pas caché son intervention pour que les documents officiels et confidentiels du conseil des ministres soient communiqués au leader du MSM en vue d’assurer sa défense dans le procès MedPoint pour le délit allégué de conflits d’intérêts.
L’une des conséquences de l’irritation du MMM est que la réunion hebdomadaire du Remake 2000 de demain a été annulée avec le bureau politique du MMM se réunissant à 17 h « pour prendre connaissance des derniers développements sur l’échiquier politique et décider, à tête reposée, de la marche à suivre par rapport au meeting conjoint de la Fête du Travail ».
D’autre part, sur le plan de la réforme électorale, l’évolution de ce dossier est jugée « extrêmement positive ». « We are almost there et tout dépend de Navin Ramgoolam », fait-on comprendre dans les milieux du MMM. Ainsi, le premier round de consultations annoncé durant le week-end par le Premier ministre devra intervenir jeudi avec une séance de travail avec Paul Bérenger, et ensuite, d’autres dirigeants politiques conviés au Prime Minister’s Office.
« Ce sera uniquement la réforme électorale. Une chose à la fois », souligne-t-on au MMM dans une tentative de contenir les spéculations politiques avec le « coup de froid » au sein du Remake 2000 en ce début de semaine.
Une première indication formelle pourrait être obtenue en début d’après-midi lors des travaux parlementaires avec un Statement annoncé du Premier ministre sur la réforme électorale avec la journée s’annonçant déterminante pour l’avenir du Remake 2000…