Une remise de chèque en faveur de la Muscular Dystrophy Association (MDA) a eu lieu hier à l’IBL House, au Caudan. Une somme de Rs 372 150 a en effet été récoltée pour les enfants atteints de dystrophie musculaire, et ce grâce à Stéphane Mathieu, qui a participé à l’IRONMAN de Port Elizabeth en mars dernier et qui avait reçu l’aide financière de l’IBL Foundation. Ce parcours sportif est un événement mondial qui voit la participation de plus de 1 000 candidats venant du monde entier.
C’est grâce au financement d’IBL et de deux de ses compagnies, nommément Mauritian Eagle Insurance et BrandActiv, que Stéphane Mathieu a pu se rendre à Port Elizabeth pour prendre part à l’IRONMAN, une course de 226 km. Sa participation a permis de récolter des fonds pour la Muscular Dystrophy Association (MDA). L’association vient en aide à 200 personnes et a pour mission d’aider les personnes atteintes de dystrophie. « C’était un rêve pour moi de participer à cette course. Je ne vous cache pas que cela a été très dur et que j’ai dû énormément m’entraîner. Grâce à cela, j’ai pu parcourir ces 226 km en un peu plus de 16 h. Pour la petite histoire, lorsque j’ai désiré m’inscrire à cette course, je voulais avoir un but, une raison de le faire. J’ai alors pensé courir pour les enfants, surtout ceux atteints d’une maladie incurable qui affecte les muscles. Je me suis vraiment donné à fond pour aller jusqu’au bout pour cette cause », explique Stéphane Mathieu.
Au niveau de la collecte de fonds, la somme récoltée grâce à la générosité des Mauriciens a été doublée, comme promise par l’IBL Foundation, permettant ainsi d’atteindre la somme de Rs 372 150. Le coureur a ainsi déclaré : « Je suis d’autant plus heureux que ma participation à cette compétition permettra aux enfants souffrant de cette maladie de bénéficier d’une meilleure qualité de vie, grâce à l’argent récolté avec cette levée de fonds et la promesse tenue de l’IBL Foundation de doubler la somme. Je suis très touché par ce geste de solidarité et je remercie tous ceux qui ont contribué à cette campagne de financement. »
Hubert Gaspard, Chief Human Resource & Communication Officer d’IBL et Chairman de l’IBL Foundation, a félicité Stéphane Mathieu pour son sens de l’effort et du sacrifice, car il a réussi ce défi herculéen. « Nous sommes très fiers de la réussite de Stéphane, qui a su montrer sa détermination. Il a certainement dû beaucoup se sacrifier et rencontrer énormément de difficultés lors de sa course, mais il n’a pas abandonné et a porté, avec respect, les couleurs de notre pays pour une cause noble. Nous sommes très heureux d’avoir pu l’aider à réaliser son rêve tout en permettant aux enfants souffrants de dystrophie musculaire de bénéficier d’une meilleure qualité de vie », a fait ressortir Hubert Gaspard.
Ahmed Chotoye, vice-président de la MDA, rappelle ce qu’est la dystrophie musculaire. « C’est une maladie génétique et héréditaire, incurable à ce jour. Elle affecte progressivement tous les muscles du corps, qui ne peuvent plus se contracter normalement. Certaines formes de dystrophie musculaire sont diagnostiquées dès la naissance, d’autres le sont pendant l’enfance ou encore à l’âge adulte. Il y a près de 200 maladies neuromusculaires, la forme la plus sévère étant la dystrophie de Duchenne. Et malheureusement, près de 50% des patients de notre association en sont atteints. L’espérance de vie d’un patient atteint de Duchenne est de 15 à 25 ans. »