Six ONG ont reçu hier des chèques totalisant Rs 1 187 202 du ministère de l’Égalité des genres, du Développement de l’enfant et du Bien-être de la famille en vue de poursuivre leurs projets. Cette initiative s’inscrit dans le cadre du « Special Collaborative Programme for Support to Women and Children in Distress ».
Les récipiendaires sont : La Porte du Bonheur ; Rose Hill Women’s Sports Association en collaboration avec le Participatory Advisory Committee du Centre des femmes de Rose-Hill ; la Cypres Handicapped Association ; la Maison d’accueil Mère Teresa de Sainte-Croix ; le Collectif des Formateurs du Sud et l’Association des Jeunes Inadaptés de Curepipe.
« Je tiens d’abord à vous féliciter pour votre engagement dans le travail social. Vous donnez généreusement de votre temps et de vos efforts pour alléger, un tant soit peu, la misère et la détresse des femmes et des enfants en difficulté. Depuis mon arrivée à ce ministère, j’ai remis quelque 53 chèques à presqu’autant d’ONG dont les projets ont été approuvés par le comité technique du Special Collaborative Programme et pour un montant de Rs 38,6 millions. Nous remettons aujourd’hui (ndlr : hier) six chèques totalisant Rs 1 187 202. Il s’agit, à l’exception de l’association La Porte du Bonheur, qui obtient la totalité du financement de son projet, d’un premier versement de l’aide consentie. La deuxième tranche vous sera versée dans 6 mois, après une évaluation de vos projets en cours », a expliqué Mireille Martin.
Le Special Collaborative Programme for Support to Women and Children in Distress a pour but d’aider les ONG désireuses d’oeuvrer en faveur des femmes et des enfants vulnérables dans la lignée des objectifs du ministère de l’Égalité des genres, du Développement de l’enfant et du Bien-être familial. Ce programme comprend un mécanisme de suivi à moyen terme des projets financés.
Les projets des ONG : La Porte du Bonheur
L’ONG la Porte du Bonheur a présenté un projet d’élevage de poules pondeuses. 58 femmes du Sud de l’île seront initiées à cette activité. Le coût d’achat des équipements, des volatiles et l’aménagement des poulaillers a été évalué à Rs 159 848. De surcroît, l’Agricultural Research Extension Unit, l’AREU, prodiguera des conseils à ces femmes. Ces dernières visent dans un premier temps une production d’oeufs pour répondre à leur consommation propre. Et une fois l’autosuffisance atteinte, elles comptent augmenter la capacité de production des pondeuses et vendre les oeufs en vue de soutenir financièrement leurs familles et devenir indépendantes.
Rose Hill Women’s Sports Association
La Rose Hill Women’s Sports Association, dans le cadre de son projet en collaboration avec le Participatory Advisory Committee (PAC) du Centre des femmes de Rose-Hill, se propose d’utiliser la première moitié des fonds décaissés, soit Rs 120 000, pour permettre à une quinzaine de jeunes femmes et filles d’acquérir une autonomie financière à travers une formation professionnelle qui les rendra plus aptes à appréhender le marché du travail. Les sélectionnées bénéficieront d’une formation en Health Care Assistant et secourisme.
Cypres Handicapped Association
La Cypres Handicapped Association s’est, elle, lancée dans un projet destiné à 35 femmes et enfants handicapés. Déjà en octobre 2011, l’association avait reçu un chèque de Rs 127 000 en vue de l’achat d’ordinateurs, d’une imprimante, de dictionnaires, entre autres. Aujourd’hui, cette ONG envisage d’étendre son projet en se payant les services d’un ergothérapeute et en recrutant deux éducateurs additionnels. L’association se lance également dans la modification et l’extension de son bâtiment afin d’accueillir un plus grand nombre de personnes. La Cypres Handicapped Association a reçu hier Rs 185 380 pour démarrer son projet. La somme restante soit, soit Rs 203 900, lui sera remise dans six mois après le suivi du projet.
La Maison d’accueil Mère Teresa de Sainte-Croix
La Maison d’accueil Mère Teresa de Sainte-Croix s’intéresse au sort de 55 enfants âgés de 5 à 13 ans après les heures de classes. Le projet soumis au comité du Special Collaborative Programme, consiste en la prise en charge ces enfants en leur procurant, selon leurs besoins, des cours de rattrapage, de musique, de danse, de football et d’informatique deux fois par semaine pendant 12 mois. L’ONG a reçu hier Rs 141 572 des Rs 297 300 approuvées.
Le Collectif des Formateurs du Sud
Le Collectif des Formateurs du Sud a présenté un projet visant à venir en aide à 300 enfants ainsi qu’à leurs parents. Cette ONG se donne deux ans pour mettre en place ce projet destiné à soutenir socialement, psychologiquement et pédagogiquement ces enfants et leurs parents afin de les sensibiliser à leurs responsabilités communautaires. Le Collectif des Formateurs du Sud se propose d’utiliser les fonds décaissés, soit Rs 374 000 des Rs 768 000 approuvées, pour lancer une campagne d’information dans cinq écoles ZEP : les écoles du gouvernement Harryparsad Ramnarain, Nicolay, Briqueterie, Marcel Gabon et Emmanuel Anquetil. Les parents seront formés afin qu’ils soient mieux équipés à s’occuper de leurs enfants et éventuellement d’autres enfants. Ils seront aussi impliqués directement dans les activités extrascolaires.
L’Association des Jeunes Inadaptés de Curepipe
L’Association des Jeunes Inadaptés de Curepipe a obtenu Rs 206 352 pour son projet visant à offrir une meilleure éducation et un meilleur encadrement à 26 enfants handicapés. Le projet a été évalué à Rs 433 440. L’argent servira à agrandir le bâtiment existant en vue d’y accommoder un plus grand nombre d’enfants, à payer les séances de physiothérapie pour ceux souffrant d’un handicap physique, à acheter des équipements de remise en forme pour les trisomiques, entre autres.