Le 15th Lower Plaine Wilhems Scout Group a organisé plusieurs activités afin de célébrer son 35e anniversaire. Ce groupe de scouts de la région de Stanley nous a ouvert ses portes hier à son siège, au Nadarasen Hall.
« Le scoutisme est un très bon moyen pour nous de gérer les jeunes de la région. Nous avons constaté avec stupeur que beaucoup d’entre eux avaient tendance à mal tourner et à traîner dans les rues. Le scoutisme aide à encadrer et à responsabiliser les jeunes », explique un membre du groupe. Le 15th Lower Plaine Wilhems Scout Group a ouvert ses portes en novembre 1980. Depuis, il a contribué à l’épanouissement de plusieurs habitants de la région. « À l’époque, la mentalité et la manière dont les jeunes agissaient étaient complètement différentes. Aujourd’hui, je pense que nous avons encore beaucoup à faire pour la jeune génération. D’où l’importance de former les plus grands afin qu’ils partagent leur expérience avec les plus petits. Il faut en permanence organiser des activités pour occuper les enfants, comme ça, nous savons ce qu’ils font. Nous les occupons tous les jours avec des activités éducatives, sportives et culturelles. Les enfants sont fort heureusement très réceptifs et contents de venir ici », expliquent des membres.
Depuis le début de l’année, le 15th Lower Plaine Wilhems Scout Group a organisé des dons de sang, des compétitions sportives ainsi qu’un voyage à Rodrigues. Toutes ces activités, organisées dans le cadre de cet anniversaire, permettent aux jeunes de vivre des expériences inoubliables. Certains ont même eu la chance de prendre l’avion pour la première fois.
Malen Curpen, Group Scout Leader, décrit son parcours : « Quand j’ai fait mes débuts en tant que scout en 1987, je n’avais alors que sept ans. J’ai commencé comme louveteau puis je suis monté en grade pour devenir scout et, ensuite, venture. J’ai ensuite été formé pour devenir Group Scout Leader. J’ai été responsable de la sécurité de chaque enfant et du bon déroulement des activités. J’en suis très fier. J’ai passé toute mon enfance ici et j’ai vécu des moments inoubliables. Je continuerais à être membre et a participé à la vie du groupe dans les années à venir »,  explique-t-il.
À ce jour, le groupe a à sa charge plus d’une centaine d’enfants, qui sont encadrés par une dizaine de formateurs. Des réunions ont lieu tous les samedis de 15 à 18 h. Des activités culturelles, éducatives et sportives sont organisées durant la semaine. Les enfants sont aussi amenés à camper et à vivre avec des moyens restreints. Ces sessions leur permettent d’apprendre à faire du feu, à survivre dans la nature et à développer leur autonomie et leur sens d’adaptation à tout type de situations. « Ces activités relèvent énormément la nature de l’enfant, lui permettant de constamment se surpasser et, surtout, d’apprendre à respecter l’environnement », explique Malen Curpen.
À noter que le groupe organisera, en fin de mois, un grand événement en signe de reconnaissance envers les parents. La mise en oeuvre du projet demandera une importante participation des enfants.