Avec sa participation à un dîner de gala demain soir au Domaine de Bel Ombre pour un lever de fonds pour la Croix-Rouge française, Adriana Karembeu devient également ambassadrice de charme pour Maurice. Le mannequin slovaque a rendu une visite de courtoisie au lord-maire Mamade Khodabaccus à la mi-journée avant de rencontrer la presse pour quelques minutes.
« Je suis ravie d’être à Maurice de nouveau. C’est un pays magique », a d’emblée affirmé Adriana Karembeu lors de cette rencontre avec la presse. Elle a expliqué que son rôle en tant qu’ambassadrice de la Croix-Rouge française est d’attirer l’attention sur des actions humanitaires qui ne sont pas toujours médiatisées. « Mon rôle est aussi d’apporter un soutien et de valoriser le travail des autres bénévoles », affirme-t-elle en ajoutant qu’elle est ravie d’échanger avec ceux de Maurice, au nombre de 460. Pour elle, toutes les associations de la Croix-Rouge constituent une grande famille.
Adriana Karembeu souhaite que la soirée de demain attire l’attention des associations et des entreprises et que des partenariats se créent. Toutes les actions ayant pour but de mobiliser des fonds sont importantes, avance-t-elle, car « il faut de l’argent pour acheter du matériel et pour tout ».
L’ambassadrice parle d’une possibilité de collaboration avec la Croix-Rouge Maurice dans le cadre du développement de projets futurs. Elle a terminé son intervention en toute modestie en affirmant : « J’espère être à la hauteur ».
Répondant à une question du Mauricien concernant l’utilisation de l’image de la beauté de la femme à des fins commerciales et dans ce cas par exemple, à des fins caritatives et sur les critiques qui suivent souvent, Adriana Karembeu affirme : « Malheureusement, le fait est que la société marche comme ça ». Elle observe que souvent « les médias viennent parce que ma petite personne les intéresse. Je détourne l’attention et ça marche. J’aurais préféré que les médias se déplacent sans moi ».
Prenant la parole à son tour, le directeur de communication de la Croix-Rouge française, Jean-François Riffaud, a salué la présence du ministère du Tourisme à travers le directeur et le président de la Mauritius Tourism Promotion Authority, Karl Mootoosamy et Robert Desvaux respectivement. Pour lui, la mobilisation des partenaires dans un pays renforce sa Croix-Rouge. D’autant que l’association a besoin d’argent. En parlant d’Adriana Karembeu, il affirme : « J’ai l’impression qu’Adriana n’est pas uniquement l’ambassadrice de la Croix-Rouge française mais est en train de venir l’ambassadrice de la Croix-Rouge mauricienne ».
La directrice de la Croix-Rouge de Maurice, Oormeela Jawaheer, a pour sa part souligné que la levée de fonds a pour but de financer des microprojets pour les communautés vulnérables. Elle indique que lors de la soirée de demain, huit tableaux seront mis en vente aux enchères par Adriana Karembeu. Toutes les tables, soit 240 couverts, ont été vendues déjà. La soirée commencera à 18 h 30 à la Place du Moulin, à Bel-Ombre.