Ardrian Bujupi, chanteur allemand originaire du Kosovo, est actuellement en vacances à Maurice. Il en a profité pour lancer son dernier single, Want U Now. Il veut se faire connaître du public mauricien et peut-être, retourner l’année prochaine pour un concert.
La guerre dans les Balkans a poussé ses parents à émigrer en Allemagne. Vingt ans plus tard, c’est dans ce pays qu’Ardrian Bujupi a connu la gloire, grâce à la musique.
Adepte de house et de rythmes techno, le jeune homme compte 1,5 million de clics sur YouTube pour sa vidéo de This is my time. Son premier album, To the Top, sorti l’année dernière, lui a permis de se glisser dans les charts en Allemagne et de donner des concerts dans plusieurs pays d’Europe. Aujourd’hui, il veut se faire connaître du public mauricien.
Ardrian Bujupi a grandi dans une famille de musiciens. Très tôt, ses parents l’encouragent à jouer d’un instrument. « J’ai commencé avec la guitare, puis le piano. Comme je n’étais pas aussi doué que l’espérait mon père, il m’a offert un home studio à l’âge de 13 ans. »
Le chanteur confie toutefois, qu’à aucun moment, il n’a subi de pressions de la part de ses parents pour faire de la musique. « Ils m’ont laissé libre et c’est grâce à cela que j’ai pu expérimenter de nouveaux sons sur mon matériel. Ce qui m’a permis de me faire connaître par la suite. »
En 2011, Ardrian Bujupi se classe à la troisième place du concours Deutschland sucht den Superstar. Il s’agit de la version allemande de l’émission anglaise Idols. « Il y avait au moins 40 000 participants au départ et j’ai pu terminer dans les trois premiers. Je me suis retrouvé avec une offre intéressante pour enregistrer mon premier single. »
Deux ans plus tard, le chanteur de 22 ans compte quatre singles et un album. Ses cinq vidéo-clips ont été visionnés par 10 millions de personnes sur YouTube.
Dans l’émission Culture Box, sur Music FM hier, Ardrian Bujupi a fait découvrir son dernier single, Want U now, aux Mauriciens. « Le lancement en Allemagne est prévue dans deux semaines. J’ai profité de ma présence ici pour le faire connaître aux Mauriciens. »
Auteur, compositeur et interprète, Ardrian Bujupi confie que son rêve a toujours été de vivre de la musique. Pour le moment, il parvient à s’en sortir, même si sa carrière vient de démarrer. « J’ai des concerts en Autriche, en Suisse, en Allemagne… Je me fais aussi un devoir d’aller chanter au Kosovo une fois l’an. »
Pour atteindre un large public, le jeune homme chante en Anglais. Il ne cache pas que l’Amérique le tente, mais il attend le moment opportun. Fan d’Usher et de Justin Timberlake, il dit toutefois vouloir développer son propre style et non pas copier celui des autres.
Après les vacances au soleil, Ardrian Bujupi s’attaquera à ses concerts prévus à Dusseldorf et Francfort. Il se consacrera par la suite à la promotion de son nouveau single. Ce qui inclut des séances d’autographe qui lui prennent parfois, beaucoup de temps. « C’est un peu fatigant, mais cela fait partie de mon travail », affirme-t-il.
Au cours de son séjour, Ardrian Bujupi a également eu l’occasion de participer à un échange du projet Kick-off for life avec les enfants du grassroot football à Bambous et à Réduit.