Après sa prise de fonction voilà deux semaines, Yogida Sawmynaden multiplie ses contacts. Après avoir rencontré Philippe Hao Thyn Voon (président du Comité Olympique Mauricien), Michael Glover (chief executive du Trust Fund for Excellence in Sports) et Giandev Moteea (président du Club Maurice), le ministre de la Jeunesse et des Sports était cette fois à l’écoute des dirigeants des fédérations sportives. Un exercice qui s’est déroulé pendant plus de deux heures, hier matin, au NPF Building à Rose-Hill.
Encadré de ses principaux lieutenants, Yogida Sawmynaden a ainsi pris connaissance des réalisations, attentes et problèmes des différentes fédérations. « Même en cette période de fêtes, j’ai tenu à rencontrer les représentants de toutes les fédérations. Cette première prise de contact m’a permis de faire part de ma vision et de la direction que je compte apporter au sport. Des problèmes d’ordre technique et financier m’ont été exposés. Le but ultime demeure que les sportifs sortent gagnants », a-t-il souligné à l’issue de cet exercice.
D’ailleurs, cet exercice semble avoir été très apprécié par les dirigeants des fédérations. La réaction de Sameer Sobha, président de la Mauritius Football Association (MFA) en témoigne. « Ce fut une rencontre fort fructueuse. Elle nous a permis d’avoir une vision globale de sa vision pour le sport. Il paraît quelqu’un de motivé et a fait de la promotion du football une de ses priorités. D’ailleurs, il a déjà assisté à deux rencontres du championnat ». Pascal Telvar, président de l’Association mauricienne de boxe (AMB) abonde dans le même sens. « Le ministre se trouve être un homme à l’écoute. Je suis heureux de constater qu’il compte valoriser les athlètes. Cela constitue un pas positif ».
Reste que les Jeux des îles constituent l’événement phare de la saison 2015. Sur ce chapitre, le ministre, à une question du Mauricien, fera ressortir qu’il ne faudra pas s’attendre à des bouleversements. « Il n’y aura pas de chamboulement. Il suffira d’apporter le coup de pouce nécessaire afin d’obtenir d’autres médailles d’or ». Afin que le sport local puisse progresser, il a souhaité que tout conflit soit évité. « Il nous faudra éviter les frictions et mettre les différences de côté. De ce fait, je lance un appel aux fédérations pour une plus grande collaboration, car je persiste à croire que toutes les disciplines devront être traitées sur un même pied d’égalité et que les athlètes devront se sentir valorisés ».
Yogida Sawmynaden, tout en s’attendant à des critiques constructives de la presse, mettra également l’accent sur le fait que des disciplines, supposément réservées à une certaine élite, devront être accessibles à tous. Notamment, l’équitation, le tennis, le golf, le rugby et le squash. Selon lui, le jeu d’échecs devra être introduit au niveau des institutions primaires au plus vite, afin de développer le sens des plus jeunes. Cet exercice terminé, le ministre compte rencontrer les dirigeants des fédérations handisport d’ici peu avant de se mettre en contact avec ceux des disciplines collectives dès le début de l’année prochaine.