Le nouvel ambassadeur de la République Populaire de Chine à Maurice, M. Li Li, a promis à la ministre de la Sécurité sociale de donner priorité à un projet de création d’une université pour des personnes âgées, basée sur le modèle chinois. C’était lors d’une visite de courtoisie du nouveau diplomate chinois à Sheila Bappoo hier matin.
Plusieurs sujets liés à la coopération entre des organisations basées en République Populaire de Chine et le ministère de la Sécurité sociale ont aussi été discutés lors de cette rencontre. Pour le projet d’université des personnes âgées, l’idée a été lancée l’année dernière avec l’ambassadrice de Chine d’alors, Mme Bian Hua. Ce concept d’université pour des personnes âgées répond à une exigence du gouvernement chinois de donner l’opportunité à ses compatriotes du troisième âge de se former dans une filière de la connaissance qu’ils n’ont pu aborder durant leur vie active.
M. Li Li a expliqué que son pays attache une grande importance à la formation des quelque 200 millions de personnes du troisième âge que compte la Chine. De son côté, Sheila Bappoo a soutenu que le gouvernement mauricien privilégie l’éducation continue des personnes âgées afin qu’elles aient une vie active et productive. Elle a exprimé le souhait que la Chine dépêche à Maurice une personne ressource pour aider son ministère à structurer une telle université et à développer un plan de travail pour sa réalisation.
La ministre n’a pas manqué de relever avec son interlocuteur « les excellentes relations » entre la République Populaire de Chine et Maurice sur les plans économique, social et culturel depuis plus de quarante années. Lui répondant, le diplomate chinois a relevé la cohérence de la diplomatie mauricienne qui a toujours reconnu la politique d’une « seule République Populaire de Chine ».
Sheila Bappoo a rappelé à son vis-à-vis les diverses avenues de coopération existant déjà entre la Chine et son ministère : construction du troisième centre récréatif et de loisirs pour les personnes âgées à Pointe-aux-Piments ; dons d’accessoires et autres équipements aux centres récréatifs de Pointe-aux-Sables et de Belle-Mare ; développement des programmes sociaux pour les personnes âgées et les handicapés ; échanges d’information entre les ONG de Maurice et les organisations gouvernementales en Chine ; et la conduite des recherches en vue de favoriser le développement et les réformes dans les secteurs des ONG, des handicapés et des personnes âgées.
L’ambassadeur chinois a promis de tout mettre en oeuvre, durant son accréditation chez nous, pour accélérer la coopération entre son pays et le nôtre à travers des actions concrètes.