À Lusaka, en Zambie, depuis ce jeudi 20, le ministre des Finances, Xavier-Luc Duval, a participé à la rencontre des ministres des Finances des pays du Comesa. Dans une déclaration au Mauricien, hier soir, il devait exprimer sa « grande satisfaction, car cette réunion a eu des retombées très positives pour Maurice. De nouvelles mesures ont été votées qui vont certainement « booster » le commerce intra-africain, avec un net avantage pour notre pays. » De plus, dit-il, « Maurice semble avoir gagné la confiance de ces grandes institutions de par sa stabilité et la qualité de ses prestations, d’où leur décision d’implanter des bureaux régionaux dès cette année chez nous. »
Un bureau régional de la Comesa Preferential Trade Area (PTA) Bank ainsi que la décision de baser le Comesa Infrastructure Fund à Port-Louis, dès 2013, figurent parmi les grandes décisions prises lors de cette dernière rencontre des ministres des finances des pays du Comesa (Marché commun d’Afrique orientale et australe). Cette réunion s’est tenue les jeudi 20 et vendredi 21 à Lusaka, en Zambie. Le ministre mauricien des Finances, Xavier-Luc Duval, a participé à la conférence et aux ateliers de travail qui l’ont ponctuée.
Dans une déclaration au Mauricien, le ministre se dit surtout « satisfait par plusieurs des mesures prises, comme l’implantation de ce bureau régional du Comesa PTA Bank à Maurice, ainsi que le fait que le Comesa Infrastructure Fund sera abrité à Port-Louis. Ces décisions sont très révélatrices. » Pour XLD, « il s’agit là de signes que Maurice a gagné la confiance de ces institutions internationales. En venant implanter ces bureaux régionaux chez nous, cela témoigne de la qualité des prestations que ces institutions ont reçu de la part du pays. »
De plus, ajoute le ministre, « il convient de rappeler que Christine Lagarde, l’actuelle directrice du Fonds Monétaire International (FMI), sera personnellement à Maurice le 27 décembre prochain dans le cadre du lancement du Training Institute du FMI. Ce centre de formation sera abrité par Maurice. Sa mission sera de veiller au « capacity building » pour les pays de la région sub-sahararienne dont Maurice fait partie. » L’ancienne ministre française des Finances et successeur de Dominique Strauss-Kahn à la tête du FMI procédera au lancement de ce Training Institute en présence d’autres personnalités du monde financier international.
Revenant à la conférence tenue à Lusaka, Xavier-Luc Duval explique que « cette réunion du Comesa a aussi ratifié la décision que le Comesa Infrastructure Fund sera désormais basé à Port-Louis. » Il élabore : « Il s’agit d’un fonds s’élevant à un milliard de dollars. Ce qui représente un investissement énorme pour la gestion des projets des pays de notre région. » Ce fonds sera opérationnel dès cette année.
Dans cette perspective, note encore le ministre des Finances, « Maurice qui ambitionne à devenir un centre régional, un “hub”, en matière de prestations financières, attire de plus en plus l’attention des institutions internationales. Et de ce fait, nous avons davantage d’investisseurs qui se tournent vers nous. »
Dans le cadre des rencontres en marge des discussions ponctuant la conférence du Comesa, XLD a aussi rencontré Sindiso Ngwenya, le secrétaire général de cet organisme régional. « Il a surtout été question d’assouplissement des “rules of origin”, explique le ministre des Finances. Une mesure qui va certainement aider Maurice pour son commerce intra-africain. »
Autre mesure positive qui a retenu l’attention du ministre Duval lors de cette réunion, c’est la décision que les ministres des Finances de la Zambie, de la Tanzanie, des Seychelles et de Maurice « seront amenés à développer un “fast-track” pour l’intégration régionale. Cela va nous permettre de travailler sur une série de mesures destinées à faire baisser les “impediments”, les obstacles qui nuisent au commerce de la région. »
XLD conclut : « Cela ne fait aucun doute, cette rencontre a été très fructueuse, avec des retombées très positives pour les années en cours pour Maurice ».