Aller à la rencontre de Louane, c’est voir une jeune fille de 19 ans spontanée et attachante. Sa première réaction a été de faire la bise aux journalistes présents hier à l’hôtel Le Paradis, au Morne. Ayant décroché le César du Meilleur espoir avec La famille Bélier, elle savoure encore le succès de son album Chambre 12, elle qui gère avec habileté son double rôle, celui de chanteuse et d’actrice. Avec son grain de voix à la fois fragile et étonnant, Louane s’est rapidement fait une place dans le coeur des petits et des grands.
Louane a hier découvert Maurice pour la première fois et dira : « Je n’ai ni trop d’impressions, ni d’a priori. Je n’ai pas encore vu grand-chose, juste hâte de chanter. Moi, qui suis une fille du Nord, je trouve votre hiver cool. » Son succès, elle le définit comme une surprise. « Je ne m’y attendais pas et je me rends compte graduellement de ce qui se passe. C’est étonnant et irréel. Je suis très optimiste et chez moi tout se passe dans la bonne humeur. J’ai la chance d’avoir une super équipe à mes côtés. » Revenant sur son parcours, qui s’est enchaîné rapidement, Louane garde la tête froide et souligne que le mot succès sonne « étrange » pour elle. « Je n’en fais pas une histoire d’ego, c’est juste impressionnant ce qui m’est arrivé, le César, mon album, ma participation à The Voice ».
Anne Peichert, de son vrai nom, a créé son nom de scène à partir du prénom de sa petite soeur et du sien. Louane chante l’avenir, elle, dont le passé récent n’aura pas été épargné de grands drames. Lorsqu’on évoque le décès de ses parents partis trop tôt, elle aura un instant d’émotion esquivera la question, mais rebondira en disant que plusieurs jeunes la prennent comme exemple. « C’est compliqué, car les gens voient ce que j’ai envie de leur montrer. C’est même déroutant de voir que les jeunes veulent me ressembler. Je suis spontanée, c’est à la fois un avantage et un inconvénient pour moi. » Son album Chambre 12 a été, dit-elle, comme un prétexte pour faire de la scène. « La réalisation de cet album était importante pour moi et mes chansons ont toutes une histoire, ce sont mes créations. Je m’attelle à un prochain album, mais je ne me fixe pas de règle de travail. Je m’autorise ce luxe de composer dans un délai de six mois. Après Maurice, j’enchaînerai des festivals et je ferai un petit clin d’oeil au cinéma dans un nouveau rôle… »
Louane n’est pas pressée d’entrer dans l’âge adulte… Et si tout s’arrêtait un matin, elle avoue avoir un plan B : « Reprendre mon Bac. » Parlant de son choix d’axer ses compositions sur le français, elle dira avoir encore beaucoup à explorer de la langue française. Une chanson coup de coeur sur son album, Louane suggère sans détour : « Pour Maurice, si je devais en faire une spéciale dédicace se serait Jeunes, qui qualifie bien ce côté énergie avec mes cinq jeunes musiciens qui m’accompagnent sur scène. » Elle a confié, quelques heures avant son concert au Trianon Convention Center, son appréhension. « On n’est pas venu avec tout le matériel qu’on embarque comme dans une tournée en France, mais je compte beaucoup sur le côté chaleureux des Mauriciens ». Louane n’a qu’un objectif : avoir une longue carrière dans la chanson. « Je n’ai pas envie d’être une artiste éphémère. Autrement, je reprendrai mes études pour devenir interprète. J’arrive à concilier chanson et cinéma, je fais partie de ces gens qui ne veulent pas être mis dans des cases. Pour l’instant, je n’ai que 19 ans avec pour passion, la scène, la chanson… »