Lorie Ley est la Miss Intercontinental Mauritius 2014. Égérie de Orchidée Institut pour Bioreline, elle a fait l’unanimité du jury par son allure, son audace, sa force. Tête-à-tête avec la Miss au chignon boule majestueux.
Être différente dans un milieu submergé de femmes qui répondent aux canons et diktats de la beauté traditionnelle… est-ce compliqué ?
L.L : J’ai mon propre style et je valorise une culture métissée. Je suis l’île Maurice plurielle. Je pense que chaque personne est unique et j’aime me retrouver telle que je suis indépendante, ayant le sens de la famille, entourée de mes amis branchés musique internationale et surtout locale. Mon élection a été une occasion pour affirmer ma force avec le soutien de mes parents que je remercie et sans qui je n’aurais pas pu participer à ce concours.
Depuis votre élection, vous êtes une nouvelle femme ?
Je suis toujours la même personne, avec un titre en plus. C’est une fierté pour moi qui vient de Valijee de garder un esprit libre, mais de rayonner à présent après les honneurs que j’ai reçus. Hans Telvave, l’organisateur du concours, a fait du bon boulot en aidant les filles à s’aimer pour aimer les autres, avoir confiance en soi…
Quelle est votre routine de beauté ?
J’aime bien les produits naturels et je soigne ma peau au quotidien. J’utilise du miel, citron, sucre doux, huile d’olive en masque. Je privilégie l’hydratation et une nourriture saine. Je fais du sport (gym, taebo…)
Votre look glamour ?
Une poudre libre pour le teint, une ligne fine d’eye-liner noir, un gloss, un fard nude marron. En soirée, un maquillage doré, faux-cils, smoky eye, chignon boule réalisé par Eliette Coiffure et SR Hair Club.
Les trois objets qui ne vous quittent pas ?
Mon portefeuille, mon téléphone, une chaîne en or symbolisant ma foi, la lumière, l’énergie créatrice.