Le Pamplemousses SC et les GRSE Wanderers sont toutes deux dans le flou quant à leur participation africaine

L’avis du State Law Office (SLO) a été sollicité dans le cadre du litige qui oppose la Mauritius Football Association (MFA) au ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS). En effet, ce dernier reproche à l’instance suprême du football mauricien de ne pas être en conformité avec la Registrar of Association Act.

C’est dans le courant de la semaine que le MJS a convoqué, pour une réunion formelle, les dirigeants de la MFA. Ceux-ci, menés par Samir Sobha, ont laissé entendre que tout sera fait pour que les choses s’aplanissent au mieux.

En fait, le MJS a laissé entendre que l’avis du SLO serait demandé afin d’avoir une interprétation du Second Schedule, Section 2 (2) (d) (i) et (ii), et ce, afin de remettre la MFA dans une situation légale. Pour rappel, ce litige tourne autour de la non-tenue d’élections régionales, qui devaient par la suite déboucher sur la désignation d’un comité directeur pour la MFA. Mais plusieurs comités régionaux avaient été déclarés nonvalides par le comité directeur. Conséquence directe de cet état de choses : le MJS n’accordera pas de subventions à la MFA tant que la situation ne sera pas réglée. C’est ainsi que les régions de Rivière Noire, Moka, Beau-Bassin/RoseHill, Quatre-Bornes et Rodrigues devraient désigner leurs représentants au comité directeur dans un proche avenir.

Le Club M a aussi été au coeur des discussions entre les deux parties. Le MJS a fait ressortir que ses techniciens et ceux de la MFA devraient se rencontrer afin d’établir une ligne de conduite en vue des prochaines échéances. Selon nos recoupements, le MJS aidera l’instance de Trianon à trouver des terrains alternatifs en vue des championnats qui devraient débuter incessamment. D’ailleurs, c’est là que le bât blesse.

En effet, la fermeture des stades en vue des rénovations pour les JIOI l’année prochaine laisse planer le doute quant à la participation du Pamplemousses SC aux éliminatoires de la Ligue des Champions d’Afrique et des GRSE Wanderers à la Coupe de la CAF. Les deux équipes se retrouvent sans terrain d’entraînement et ne pourront pas non plus accueillir leurs adversaires respectifs pour les matches à domicile.

Par ailleurs, il est bon de souligner que seulement deux stades sont homologués par la CAF. Il s’agit du stade George V à Curepipe et du stade Anjalay à Belle Vue.