« Je tire un plaisir intense lorsque je suis sur les planches : donner vie à un personnage et faire passer des émotions dans l’assistance, ce sont des moment magiques », nous dit d’entrée de jeu Pouspajee Narroo, comédien aux multiples talents et dramaturge qui s’est taillé une solide réputation dans le domaine du théâtre à Maurice. Un comédien hors pair qui a dévoué toute sa vie au théâtre. Du rôle qu’il décroche en 1982 dans le Gandhi de Richard Attenborough au le titre de Member of the Order and the Star and Key of the Indian Ocean (MSK) distinction obtenue cette année, Pouspajee Narroo nous retrace sa carrière.
Pouspajee Narroo nous raconte comment il a décroché le rôle dans le film de Richard Attenborough : « J’étais en troisième année au National School of Drama de New Delhi, lorsque Richard Attenborough est venu chercher un acteur ayant les talents nécessaires pour incarner le rôle d’un patriote aidant les Indiens à franchir la frontière de séparation entre l’Inde et le Pakistan. C’était une expérience formidable », déclare Pouspajee Narroo. Pendant ses études à la National School of Drama de New Delhi de 1980 à 1983, Pouspajee Narroo a eu l’occasion de côtoyer de grands comédiens comme S. Kulkarni, Anaradha Kapoor et l’acteur et réalisateur de renom, Pankaj Kapoor.
De retour au pays cet ancien Principal Arts Officer au ministère des Arts et de la Culture et enseignant de langue marathi aujourd’hui retraité, grâce à sa vivacité et son panache, sera très sollicité par des dramaturges et des metteurs en scène du pays car il excellait dans la tragédie aussi bien que dans la comédie. Sa gestuelle, ses expressions du visage et sa déclamation théâtrale lui ont valu les éloges de la presse locale en 1985 avec la pièce ABS lemanifik, satire politique de Dev Virahsawmy. Pouspajee Narroo, Prakesh Lobin et Nira Jhowry font vibrer le vieux théâtre de Port-Louis. « Pouspajee dans le rôle de ABS a été tout simplement magnifique-transcendant par moments », écrivait la regretté Coll Venkatasamy dans Week-End en mars 1985. Deux ans après, dans le cadre du Festival International de la Mer, Pouspajee, qui était l’un des responsables de la Dizaine indienne, monta sur les planches pour présenter Varoona, un rock dance drama, basé sur un scénario écrit par Mme Soorya Nursimooloo-Gayan. Pouspajee dans le rôle de Varoona était le trait d’union entre l’Occident et l’Orient. La chorégraphie était de Mme Nandkishore et les chansons — en anglais — de Dev Virahsawmy. Les autres rôles étaient tenus par Ramesh Nundoo, Mme Nandkishore, Soorya Nursimloo-Gayan et Saloni Nursimloo-Lallah.
Pouspajee Narroo a aussi contribué à la réalisation du film Ankur Maina Aur Kabutar, produit conjointement par le Children Film Society of India et la Mauritius Film Development Corporation.
Le comédien a aussi animé des cours sur le théâtre – scénario, mise en scène ou jeu à travers le pays. Il a aussi côtoyé des artistes de l’Inde, de la Chine et d’Afrique et a été l’officier in charge du théâtre Serge Constantin à Vacoas.
Il s’est dévoué corps et âme pour l’avancement de l’art théâtral à Maurice et trouve regrettable que les autorités n’accordent pas assez de facilités aux jeunes artistes pour exprimer leurs talents chez nous.