C’est au restaurant Flower Of Paradise, à Pereybère, de Christophe Hitzges que William Watt, magicien mentaliste, s’est posé mardi le temps d’une escale. Diplômé en marketing, il a officié en premier lieu comme commercial avant de se remettre en question. Il voulait tout simplement être heureux et sa rencontre avec le talentueux magicien Kamyleon a été l’élément catalyseur. Depuis, William est passé pro dans le domaine de la magie, se découvrant même un style à travers les tours qu’il crée.
L’approche de William Watt repose sur la séduction. Il a obtenu le titre de Doctor Of Magic, à Buffalo, New York en 2015. Avec lui, l’ambiance ne peut-être que féerique. C’est au milieu des convives, à la table de son ami Christophe Hitzges que William Watt a donné mardi un aperçu de son talent. Vêtu d’une chemise blanche et d’un pantalon noir, William scrute l’âme de ceux qui l’entourent. Pour ce faire, il fait sortir un jeu de cartes qu’il maîtrise à la perfection. Il vous demande d’en choisir une et le voilà parti dans son délire. Au jeu de la roupie, il fait des étincelles… Attention voilà la roupie derrière votre oreille et pendant que vous avez le regard plongé dans le jeu, il vous dérobe subtilement votre montre.
Oui, ces tours de magie, on les connaît tous. Mais avec William, les tours de prestidigitation prennent de l’ampleur. Le Martiniquais est posé, toujours souriant et calme au point de vous mettre les nerfs à fleur de peau. Il demande à Emmanuelle, qui se prête au jeu, de choisir une carte et de lui permettre après de la prendre en photo. Et, de son smartphone, il agrandit l’iris d’Emmanuelle dans lequel on voit clairement la carte choisie par cette dernière. Ce qui lui vaut des applaudissements des médias présents ce jour-là.
William Watt sait créer une ambiance mystérieuse tout en jouant avec les émotions. Vainqueur du Championnat de France de Close-Up en 2012, vice champion de l’European Close-Up Magic Symposium au cours de la même année, William Watt fait partie de la trempe des jeunes magiciens mentalistes. Son avantage est de savoir communiquer avec son public : « J’ai cette capacité à créer un événement et d’interagir avec mon public. La magie permet de retrouver une âme d’enfant, de faire rêver et de se déconnecter un instant de la réalité. » Étant trilingue, il assume ses prestations en français, en anglais et en espagnol. Il s’est même produit au Lido de Paris et au théâtre Princesse Grace, à Monte-Carlo, pour un événement privé ayant réuni plus de 250 personnes.