Fini le temps de la “drague à l’ancienne”. Désormais, on se rencontre d’abord sur la toile avant de se fixer (éventuellement) rendez-vous au coin d’une table. Et pour se faire, plus besoin de beaux discours : une photo suffit.
Le site de rencontres américain OKCupid a mené un certain nombre d’expériences avec les profils de ses utilisateurs et sa conclusion est simple : la photo d’un abonné sera toujours plus importante que son texte de présentation. Le cofondateur d’OKCupid, Christian Rudder, dans un poste sur un blog intitulé “Nous menons des expériences sur des êtres humains”, a admis que son site avait effectué un certain nombre d’expérimentations au détriment de ses abonnés. “Nous avons vu récemment que les gens n’avaient pas trop apprécié que Facebook mène des “expériences” avec son filtre d’actualité”, a écrit Christian Rudder. “Mais vous savez quoi, si vous utilisez internet, vous êtes le sujet de centaines d’expériences en permanence, sur tous les sites. Les sites internet fonctionnent tous de cette manière.”
M. Rudder a par exemple dévoilé que OKCupid cachait parfois les textes de profil de ses utilisateurs pour voir quelle importance les abonnés accordaient aux mots par rapport aux photos. Le site a aussi affirmé à des personnes incompatibles qu’elles étaient faites l’une pour l’autre, pour voir si le pouvoir de suggestion était en mesure de jouer un rôle dans l’équation romantique.
Au final, les résultats de ces tests ont montré que les mots n’avaient que peu de poids face aux photos, et que suggérer à deux personnes leur complémentarité renforçait la probabilité qu’ils soient d’accord. “Quand nous affirmons à deux personnes qu’elles sont compatibles, elles agissent comme si elles l’étaient”, a noté M. Rudder. “Même quand elles n’auraient pas fait l’affaire l’une pour l’autre.”