Des milieux bien informés aux Line Barracks, il nous revient que le grand patron d’une importante entité d’État, mêlée en première ligne de la campagne électorale, aurait fait le saut aux Casernes centrales le 1er novembre, jour férié, et aussi avec les yeux des politiciens braqués sur les préparatifs pour les rassemblements politiques du 3 novembre en vue du scrutin de jeudi.

Aucun détail n’a transpiré à ce jour sur la teneur de ce rendez-vous secret au Central CID.