C’est sur 1365m que se disputera l’épreuve principale de cette 38e journée. À la faveur d’un bon rythme, Donnie Brasco se présente comme le favori pour la victoire, lui qui reste sur une convaincante victoire.
L’ancien pensionnaire de la défunte écurie Serge Henry n’a pas tardé à briller sous ses nouvelles couleurs en s’imposant avec autorité sous la selle de Cédric Ségeon il y a trois semaines. On se souvient qu’il avait bénéficié d’un bon rythme ce jour-là pour faire valoir sa belle pointe de vitesse finale. Du rythme, il y en aura encore cette fois avec la présence des véloces Twitter et Wieland. Ces deux chevaux, réputés pour être des spécialistes du kilomètre, devront être les principaux animateurs de la partie initiale de cette épreuve.
Placé à la corde, nous pensons que Wieland devrait se retrouver dans la position tête et corde avant peut-être de voir son rôle de meneur être contesté par Twitter qui essaiera de le surprendre dans le but de dicter sa loi. Mais il n’est pas impossible que Wieland, qui a plus de tenue que l’alezan de l’écurie Foo Kune, le fasse “travailler”  avant de le laisser éventuellement partir dans la descente.
Au cas où Twitter n’insisterait pas pour prendre les devants, Wieland n’aura pas intérêt à lancer la course sur des bases élevées afin de conserver suffisamment de ressources en fin de parcours. Mais vu qu’il est un natural galloper, on pense que le représentant de l’écurie Rousset imprimera une allure régulière à l’épreuve. Quel que soit le cas de figure, la course devrait être courue sur de bonnes bases, ce qui devrait profiter à Donnie Brasco.
À voir le parcours de Rock Of Arts chez nous, on notera qu’il a toujours bien fait lorsqu’il a bénéficié d’un rythme soutenu. Le protégé de Vincent Allet n’a certes pas couru depuis la 26e journée mais a reçu une bonne préparation en vue de son retour. Le parcours est idéal pour une reprise et il misera sur sa classe et une course rondement menée pour renverser les pronostics.
Valere, qui reste sur deux bonnes tentatives, a toujours trouvé la compétition rude à ce niveau. Placé au n°4, on le voit difficilement prendre la direction des opérations avec Wieland et son compagnon d’écurie Twitter à son intérieur. On devrait le retrouver dans le dos de ces chevaux, ce qui lui compliquera la tâche, lui qui a mieux fait quand il a pu imposer son rythme.
Gida reprendra la compétition après cinq mois de repos, contrarié par des ennuis aux boulets. Il avait même été blistered à un certain moment. La monture de Swapneel Rama n’a repris l’entraînement que récemment et devrait avoir besoin de cette course. C’est un coursier qui a un bon pas initial mais qui aura à composer avec une ligne extérieure. A défaut de prendre les devants, on devrait le retrouver sur l’arrière-main  des meneurs. Pour la gagne, on lui préférera son compagnon d’écurie qui est physiquement plus au point.
Cherbourg n’a rien réussi de significatif depuis qu’il est sur notre turf.  C’est un coursier qui, sur sa forme sud-africaine, possède un brin de qualité, mais qui a été souvent contrarié par des ennuis de santé. Même s’il est avantagé au handicap, on le voit difficilement damer le pion aux favoris.