C’est une épreuve réservée aux coursiers de la C5 qui fera office de mise en bouche avant la tenue du Barbé. Depuis le début de la campagne 2015, rarement une épreuve n’aura été, sur papier du moins, aussi ouverte que celle-ci avec plusieurs partants pouvant légitimement aspirer à la victoire. Nous accorderons toutefois un léger avantage à Makes Me Wonder qui semble le plus maniable du lot.
Le représentant de Patrick Merven a connu un début de saison parfait jusqu’ici avec deux victoires en autant de sorties sur notre turf. Son premier succès fut d’ailleurs acquis avec la manière puisqu’il s’appropria au passage le class record de la C6 sur le mile. Doté d’une bonne pointe de vitesse initiale, nous le croyons capable de tenter le bout en bout ou même de suivre dans le sillage du meneur avant d’accélérer en fin de parcours. Avec l’avantage de la corde, il devrait pouvoir poursuivre sur sa lancée.
Il trouvera toutefois une horde de finisseurs sur sa route, à commencer par Barney Barnato qui s’est bien retrouvé cette saison sous la selle de Rye Joorawon. Il monte certes de classe mais l’autorité avec laquelle il a disposé de ses adversaires à sa dernière apparition laisse à penser qu’il a largement la pointure d’un tel engagement. Comme il semble avoir conservé ses belles dispostions, il faudra à nouveau compter avec lui à l’arrivée.
Parado sera, lui, en quête de rachat. En effet, l’alezan n’avait pu s’exprimer correctement à sa dernière incursion quand il fut desservi au niveau du rythme. Tout porte à croire que tel ne devrait pas être le cas cette fois avec la présence des coursiers véloces que sont Makes Me Wonder et Red Tractor. L’allongement du parcours plaide en sa faveur, tout comme le fait d’être associé à Brandon Lerena, l’homme en forme du moment. Sauf incident de parcours, il devrait être l’un des principaux animateurs de la ligne d’arrivée.
On serait presque tenté de dire que Bronco Buster aurait dû avoir plus d’une victoire à son actif cette saison, tant l’élève de Gilbert Rousset a fait preuve d’une belle générosité à chacune de ses participations. La décision de le munir d’un bonnet et des pacifiers a très vite porté ses fruits et il aura de plus l’avantage de retouver son parcours de prédilection. S’il parvient à prendre le first run sur ses adversaires, il sera très difficile à reprendre dans la ligne d’arrivée.
Alors que son ancien entourage nourrissait de grands espoirs avec lui cette saison, Dustan n’a pas eu, jusqu’ici, le même rayonnement qu’en 2014. Il faut toutefois faire ressortir qu’il a joué de malchance en deux occasions et qu’il fut piloté de façon peu judicieuse la dernière fois. Passé sous la férule de Ramapatee Gujadhur, ce grand gabarit semble avoir repris du poil de la bête, comme l’atteste son galop en compagnie de Reim mardi matin. Il mérite une certaine considération, même s’il aurait sans doute préféré plus long comme engagement.
Red Tractor sera la doublure d’Alain Perdrau à cette joute. Sa dernière prestation doit être ignorée car il n’avait rien eu en sa faveur ce jour-là, retournant à l’écurie avec des coupures et avec même de la boue dans la trachée. Ses ennuis semblent toutefois être derrière lui et il pourrait tenter le bout en bout sous la conduite de l’excellent juge du pas qu’est Vinay Naiko. Le parcours paraît certes un peu long au prime abord, mais il est capable de fausser compagnie à ses adversaires si on le laisse faire aux avant-postes.