Connu du grand public pour ses ségas d’ambiance, Renel Trapu a plusieurs cordes à son arc. Fin cuisinier, avec un accent particulier sur le gibier, le ségatier exerce son talent dans les salles de mariage avec son entreprise de catering lancé il y a une dizaine d’années. Pour mieux faire connaître cette facette de lui, il organise un dîner dansant le samedi 3 novembre au Zone Art à Plaine Lauzun.

Deux chansons sacrées “Disques de l’année”, Dife dan cite et Lot pa kile. Une autre (Lavi somer) lui avait permis de remporter le concours Sofé ravanne au préalable. Renel Trapu est le genre de chanteur qui sait concocter les morceaux pour les rendre attrayants. Comme il le dit lui-même dans un énorme sourire, “mo program met dilo dan labous mem mwa”.

C’est avec cette même dextérité que l’habitant de Cité Briquetterie à Ste-Croix s’est lancé dans le catering, il y a dix ans. Il est devenu traiteur après plus de trente ans passées à différentes échelles de la restauration.

Dîner dansant.

Pour donner un aperçu de cette autre facette, Renel Trapu organise le samedi 3 novembre un dîner dansant au Zone Art. “Beaucoup de personnes me connaissent uniquement en tant que ségatier. Cette soirée sera l’occasion pour elles de goûter à ma cuisine et de vérifier ce que je sais proposer.” Il a prévu de proposer une large palette de ses talents de cuisinier et de faire découvrir sa spécialité : la préparation de gibiers.

Ainsi, curry de sanglier et civet de cerf seront au menu ce jour-là. “J’aime beaucoup cuisiner le gibier.”

Ceux qui préfèrent le poisson pourront déguster son étouffée de poissons. Cette recette est un vrai régal, une sorte de civet de poisson, qu’il sert accompagné d’un bon riz safrané. De nombreux gajacks sont également prévus : samoussas, croquettes de poulet, poisson pané, rissole au thon… Toutes ces délicieuses recettes sont incluses dans le billet d’entrée, fixé à Rs 600 par personne.

En famille.

Renel Trapu est très sollicité pour le catering de mariages, de premières communions, d’anniversaires ou même de veillées mortuaires. “C’est un business qui marche bien, mais je me fais un devoir de ne pas dépasser les limites du possible. Je ne fais pas plus que deux mariages par semaine.” Il précise que c’est un business familial. “Je suis entouré d’une trentaine de personnes de mon entourage, dont la majorité est employée à temps partiel. Une de mes sœurs et un de mes frères cuisinent avec moi.” Il propose un cabaret de séga typique au début du mariage ou pendant qu’on coupe le gâteau.

L’organisation de mariages est en train d’évoluer et Renel Trapu s’efforce de s’adapter aux nouvelles tendances. “Je me sers de toutes les connaissances que j’ai acquises et je les adapte aux demandes actuelles. Les mariages changent; il y a des émissions qui influencent les mariés dans leur choix. Il faut donc que nous nous adaptions. C’est déjà arrivé que ce que je propose change du tout au tout. Mais j’essaye de guider les mariés, surtout pour ne pas exploser leur budget.”

À bonne école.

Il a pu ouvrir sa propre entreprise de traiteur parce qu’il est allé à bonne école. “J’ai travaillé à la pâtisserie Lindsay depuis l’âge de 17 ans. J’ai débuté comme plongeur avant de toucher un peu à tout. J’ai appris auprès des bonnes personnes. Quand tu travailles dans un endroit comme celui-là, si tu ne veux pas apprendre, tu es le seul perdant. Quand tu en sors, même si tu n’as pas de certificat, tu es rempli de connaissances.”

Dans le domaine musical, Renel Trapu est actuellement en studio pour l’enregistrement de deux morceaux qui figureront sur une prochaine compilation concoctée par Gérard Louis. On reconnaîtra sa voix sur le morceau Piknik divan laport, qui circule déjà sur les ondes radiophoniques et qu’il interprète en duo avec Daniella Résidu. “Je suis très heureux d’enregistrer un morceau aux côtés d’une chanteuse. C’était un de mes grands désirs.”

Pour revenir à la soirée du 3 novembre, sachez qu’un cabaret sera proposé à partir de 22h30 avec Renel Trapu, Sandra et Gérard Louis. DJ Mitch et DJ Tii Black auront ensuite la tâche d’animer la piste de danse. Les billets sont disponibles sur réservation uniquement aux numéros suivants : 57-91-19-05 et 59-12-82-51.


Étouffée de poisson

Ingrédients
2 livres de poisson (dorade)
1 oignon
3 gros piments verts
5 pommes d’amour
Une pincée de poudre de cannelle
Quelques clous de girofle
3 gousses d’ail
1 verre de vin rouge
1 c. à café de gingembre écrasé
Thym et persil

Préparation

Faites frire le poisson coupé en morceaux dans de l’huile pendant 4 minutes maximum. Réservez.

Mettez les oignons à frire dans un petit peu d’huile dans une poêle. Ajoutez l’ail, le gingembre, les pommes d’amour, le persil et le thym. Posez les tranches de poisson dans la mixture, rajoutez quelques clous de girofle et de la poudre de cannelle et laissez mijoter pendant quelques minutes.

Riz safrané

Ingrédients
1 livre de riz
De l’échalote hachée
1 c. à café de poudre de safran
1 gousse d’ail hachée
1 pincée de poudre de cannelle
Du cotomili

Préparation

Faites cuire le riz, puis réservez. Mettez une cuillère à bouche de beurre dans une poêle, mettez-y le safran et l’ail et laissez roussir pendant quelques secondes. Ajoutez le riz, la poudre de cannelle et de l’échalote. Laissez cuire quelques minutes. Ajoutez du cotomili et servez.