La municipalité de Beau-Bassin/Rose-Hill octroiera officiellement à la firme Pixel and Team le contrat en tant que consultant pour le projet de rénovation du Théâtre du Plaza le 15 octobre prochain, date à laquelle est prévue la signature de l’accord entre les deux parties pour ce projet d’envergure. Des responsables de la municipalité des Villes-Soeurs affichent un certain optimisme pour ce projet de rénovation et considèrent, disent- ils, la signature de ce contrat comme une « autre étape franchie » vers la réalisation des travaux. « Le projet est en bonne voie », affirme Ken Fong Suk Koon, le maire de Beau-Bassin/Rose-Hill, ajoutant que cela a été mentionné dans le discours du budget 2018-2019. « Mais nous devons suivre les étapes », souligne le maire.

En réalité, il y a encore du chemin à faire avant que ne débutent réellement les travaux de rénovation du théâtre. En effet, le consultant Pixel and Team devra faire une étude de l’état de ce théâtre et établir ensuite les travaux à entreprendre. Sur la base de son constat, le consultant s’attellera ensuite à la préparation des documents nécessaires en vue du lancement de l’appel d’offres pour l’exécution des travaux de rénovation.

Les procédures à suivre avant d’y arriver prendront plusieurs mois. Raison pour laquelle certains officiers municipaux de même que des artistes et des organisateurs des spectacles affichent une certaine prudence, en ne manquant pas de souligner les différents rapports d’études réalisés dans le passé en vue de la rénovation. « Le théâtre est fermé depuis 15 ans et, durant cette période, il y a eu beaucoup de discours en faveur du théâtre. On sera vraiment fixé sur la réalisation de ce projet lorsque la mairie octroiera le contrat pour les travaux », réagit un responsable d’une troupe de théâtre.

Pour rappel, la fermeture du Théâtre du Plaza date d’avant 2005 et la rénovation de ce haut lieu artistique a buté sur la question de financement en dépit de la bonne volonté des différents conseils municipaux. En raison de l’augmentation conséquente du coût des dépenses au fil des années, un investissement de pas moins de Rs 300 M serait nécessaire de nos jours pour mener à bien ce projet. D’où le soutien promis cette fois par le gouvernement dans le budget courant.