Ils seront plus de 200 000 élèves du primaire et du secondaire à reprendre les cours le jeudi 12 janvier. L’admission pour la première année des deux cycles se fera quant à elle le mercredi 11 janvier.
Le calendrier scolaire débutera cette année le jeudi 12 janvier pour quelque 200 000 élèves des cycles primaire et secondaire. Selon les chiffres communiqués ce matin au Mauricien par le ministère de l’Éducation, 83 502 élèves des 222 écoles du gouvernement et 32 566 des 83 établissements privés ont été enregistrés pour la rentrée des écoles primaires cette année. Chiffres qui diffèrent légèrement de ceux de l’année dernière, qui étaient comme suit : 85 134 pour les écoles du gouvernement contre 32 298 pour les écoles privées.
Les 69 collèges d’État accueilleront quant à eux cette année 49 705 jeunes contre 49 058 en 2011. Concernant les collèges privés, 65 584 élèves reprendront les cours alors que l’année dernière ils étaient 65 945.
Le ministère de l’Éducation a par ailleurs enregistré environ 27 000 entrées pour les écoles préprimaires privées et 6 469 pour les 184 établissements du gouvernement. Le premier trimestre s’achèvera le vendredi 6 avril. Le deuxième trimestre pour les cycles primaire et secondaire est prévu du lundi 23 avril au vendredi 20 juillet. Le troisième trimestre débutera pour le primaire le lundi 20 août et prendra fin le vendredi 9 novembre et pour le secondaire le lundi 13 août pour s’achever le jeudi 1er novembre.
Les parents dont les enfants n’ont pas encore eu confirmation des places en Standard 1 sont d’autre part priés de se rendre dans les bureaux du ministère  selon les zones d’éducation :
Directorate Zone 1 : Edith Cavell Street à Port Louis ;
Directorate Zone 2 : NCCRD Complex, Herchenroder Street à Beau-Bassin ;
Directorate Zone 3 : Gopal Building, Chapel Lane à Rose-Belle et,
Directorate Zone 4 Level 6 & 7 : Jhugroo Building, St-Paul Road à Vacoas.
La date limite pour les formalités est le mardi 10 janvier 2012. ––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
MANUELS SCOLAIRES: Les prix en hausse de 7 à 10 %

Les librairies et magasins spécialisés dans la vente d’uniformes sont pris d’assaut à quelques jours de la rentrée des classes. La note est élevée cette année pour les parents. Il faut compter Rs 2 000 au minimum pour l’achat des livres, sans compter les uniformes, chaussures et autres matériels scolaires. La majorité des manuels sont disponibles, assurent d’ailleurs les librairies.
Les manuels scolaires ont accusé cette année une hausse de 7 à 10 %. C’est la conséquence directe du coût élevé de la production. « Le prix des livres dépend du coût du papier sur le marché et depuis un certain temps il est à la hausse. Il y a aussi le coût d’opération. Les imprimeries ont augmenté leurs prix », explique Sunil Kundun, responsable de marketing des Éditions de l’océan Indien (EOI).
Toujours est-il que la majorité des livres recommandés par les collèges est disponible. « Il y avait un retard pour le livre de Home Economics pour la Form I, mais depuis la semaine dernière, nous avons pu mettre 60 % de la commande sur le marché. D’ici demain, nous aurons les 40 % restants. Je peux assurer que le livre sera disponible pour la rentrée. »
Sunil Kundun explique que depuis quelques années, l’EOI éprouve des difficultés à imprimer les manuels en grande quantité car l’on ne connaît pas la demande réelle du marché. « Il y a le phénomène des livres de seconde main, dont on ne peut évaluer l’ampleur. Cela affecte la quantité à réimprimer. Nous ne pouvons pas nous permettre d’imprimer en grande quantité si les parents n’achètent pas de livres neufs. »
Le responsable marketing déplore le fait que dans bien des cas, les livres sont vendus à 75 % de leurs prix. « Les parents ne réalisent pas que ces livres de seconde main n’auront pas la même valeur lorsqu’ils vont le revendre l’année prochaine. »
Autre cas qui pose problème : certains collèges d’élite optent pour des livres non utilisés ailleurs. À l’exemple des livres A course in Secondary English (Etherton) et Fleurs d’encre (Bertagna), indisponibles sur le marché actuellement. Sunil Kundun explique que ces ouvrages sont utilisés uniquement par le Queen Elizabeth College et le Collège Royal. De ce fait, l’EOI n’en commande pas en grande quantité. « Ce genre de livres, nous les disposons surtout dans nos librairies les plus fréquentées, dont à Belle-Rose. Je recommande aux parents de téléphoner dans les différentes librairies. Ce qui n’est pas disponible dans un endroit peut l’être ailleurs. »
Lorsqu’on additionne les prix, pour un élève de Form I par exemple, il faut compter au moins Rs 2 000 pour les manuels. Édité en France, le livre Fleurs d’encre vaut à lui seul entre Rs 750 et 800. Plus l’enfant monte en classe, plus le budget des manuels augmente. Pour ce qui est des autres matériels, une douzaine de cahiers de 160 pages coûte entre Rs 225 et Rs 250.
––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
Rs 400 au minimum pour un uniforme
Outre le prix des livres, celui des uniformes scolaires a aussi connu une hausse conséquente. Dans un magasin spécialisé de la capitale, un short pour un enfant de Std I coûte Rs 250 et une chemise est à partir de Rs 100, dépendant de la taille de l’enfant. Une robe se vend à partir de Rs 325, alors qu’il y a deux ans, la même robe coûtait environ Rs 250. Il faut compter dans le même prix pour un pantalon.
À cette période, l’on note aussi le risque de ne pas trouver la taille recherchée, après avoir fait la queue pour accéder au magasin. L’autre option reste la foire. Mais là, il faut faire le tri car la qualité n’est pas toujours garantie.