Le recrutement de 250 stagiaires en septembre prochain devrait palier le manque d’enseignants dans le secteur primaire. En attendant, le ministère de l’Éducation s’attèle actuellement à recruter des Supply et Support Teachers.
Alors que quelque 116,000 élèves, dont la plus grande partie (environ 85,500) inscrite dans les écoles gouvernementales, sont attendus dans les écoles primaires lors de la grande rentrée de ce jeudi, le nombre d’enseignants, selon la Government Teachers Union (GTU), reste insuffisant. A mars 2011, selon le Bureau des Statistiques, il y avait 4,227 General Purpose Teachers et 1,350 enseignants de langues orientales en poste dans les 305 écoles primaires du pays. Dans quelques jours, le premier trimestre démarrera sans le recrutement des stagiaires, ce qui inquiète le président de ce syndicat, Vinod Seegum. D’habitude, 250 jeunes enseignants fraîchement formés par la Mauritius Institute of Education (MIE) font leur entrée dans le secteur primaire pour débuter leur carrière et pour épauler le personnel enseignant en place. Toutefois, exceptionnellement cette année, le recrutement des stagiaires se fera en septembre. « Pour palier le manque d’enseignants, il sera demandé aux Deputy Head Teachers (DHT) qui font un travail administratif de retourner en classe, ce qui est inadmissible et inconcevable! », déclare Vinod Seegum. Ce dernier  rappelle que la nomination des responsables d’écoles, Head Masters, par le biais de la compétition à partir de juillet prochain, jouerait en défaveur des 40 DHT dans l’attente d’une promotion. Il s’explique: « L’exercice de sélection par la compétition préconisé par le Pay Research Bureau doit être appliqué. Mais qu’adviendra-t-il de ces DHT s’ils sont recalés? Est-ce qu’ils devront retourner en classe alors qu’ils n’ont pas enseigné depuis des années? La GTU pense qu’ils devraient être promus et c’est pour cette raison que nous avons discuté de leur cas avec le ministre de la Fonction Publique le 15 décembre dernier. Le ministre Mootia nous a laissé comprendre qu’il est sur la même longueur d’ondes que nous, mais qu’il revient au ministère de l’Education d’engager des pourparlers avec celui de la fonction publique. De notre côté, nous avons eu une rencontre avec le ministère de l’Education à ce sujet. »
Assistant Teachers
Parallèlement, au recrutement de Supply Teachers pour l’enseignement des matières générales en cours actuellement, celui des Support Teachers pour les remedial classes sur une base temporaire serait, selon le syndicat des enseignants, inutile. Non pas parce que ces enseignants ne sont pas nécessaires, mais « parce qu’il existe déjà une trentaine de jeunes enseignants diplômés en remedial education dans le mainstream », précise Vinod Seegum.
Par ailleurs, tandis que 85 enseignants de langue kreol morisien seront appelés cette année à enseigner cette nouvelle matière en classe, le ministère de l’Education renforce ses ressources humaines pour les besoins des différents programmes. Ainsi, le Enhancement Programme pour les élèves des Std III et IV respectivement. Vinod Seegum est d’avis que le ministère de l’Education devrait songer au recrutement d’assistant teachers dans les classes de plus de 30 élèves. « Ces assistants pourraient s’occuper des enfants qui ont des difficultés d’apprentissage », souligne le président de la GTU.
CPE, pas de changement en 2012
Pour sa part, le président de la Government Hindi Teachers’ Union, Suttyhudeo Tengur, est d’avis que « 2012 sera une année de défi pour les enseignants du primaire. » Le projet du ministère de l’Education d’abolir de manière progressive les examens du Certificate of Primary Education (CPE) dans sa forme actuelle, l’alignement des salaires des enseignants du primaire avec ceux du secondaire, la non participation des enseignants de langues orientales au Summer School Programme, entre autres, devraient être abordés sur une plate-forme commune, écrit-il dans un communiqué. Toutefois, en ce qui concerne la grande question du CPE, son collègue Vinod Seegum se dit sceptique quant à d’éventuel changement: « Il ne peut avoir de changement en 2012 puisque la préparation des questionnaires doit commencer dès le mois de janvier! » A la Government Urdu Teachers’ Union, son président, Haniff Peerun, pense que le ministère de l’Education doit déjà réfléchir sur la prise en considération de l’évaluation continue au CPE. Et aussi sur la révision du niveau des questions, pas toujours abordables pour des enfants de 11 ans, note-t-il.  
Par ailleurs, 2012 est l’année où la nouvelle loi interdisant les leçons privées en Std IV devrait être appliquée, de même que l’enregistrement des enseignants du primaire et du secondaire de cours particuliers. Selon nos informations, le ministère de l’Education travaille toujours sur les critères – nombre d’élèves, superficie et normes de la salle – auxquels les enseignants enregistrés auront à se soumettre. Toutefois, malgré la nouvelle législation, de nombreux parents continuent à approcher des enseignants pour donner des cours privés à leurs enfants qui seront admis en Std IV cette semaine.
———————————————————————————————————————————
SECONDAIRE: Form 1, les demandes de transfert fixées demain
Si près de 115,000 collégiens reprendront les cours normalement le 12 janvier, à aujourd’hui quelque 2,000 enfants ne savent pas encore dans quel établissement ils poursuivront leurs études secondaires. Ces derniers, des candidats aux derniers examens de CPE avaient soit fait une demande de transfert ou n’avaient pas obtenu de place en Form 1 (No school cases) dans un collège. L’exercice d’attribution d’un collège, mené par le Mauritius Examinations Syndicate (MES) suivant la requête des parents, a pris fin et les parents et autres responsables des candidats qui ont fait une demande de transfert seront informés dès demain par courrier express. Dans un communiqué émis par le MES, celui-ci relève que « les parents des élèves qui auront obtenu le transfert demandé en seront informés par téléphone le lundi matin au plus tard. Il en est de même pour les enfants qui n’avaient pas obtenu de collège (No school cases), ont fait une demande et sont admissibles à un collège d’Etat par leur résultat et leur performance. » Selon le MES, il y a eu 2,655 demandes de transfert de collège. Aussi, le MES s’est chargé des transferts pour les collèges d’Etat, du Bureau de l’Education Catholique, du St Andrew’s College et du Hindu Girls’ College. Les parents qui ont souhaité admettre leurs enfants dans un collège privé tombant sous la Private Secondary School Authority (PSSA) se sont tournés vers cette autorité.
———————————————————————————————————————————
ADMISSION EN STD 1: L’exercice pour les enfants qui n’ont pas eu de place se poursuit jusqu’à demain
Les parents et responsables dont les enfants n’ont pas été admis en Std 1 dans une école primaire de leur région, cette année, ont jusqu’à demain pour effectuer l’exercice d’enregistrement dans un des bureaux du ministère de l’Éducation dans les 4 zones de Port-Louis (Rue Edith Cavell), Beau-Bassin (NCCRD Complex, rue Herchenroder), Rose-Belle (Gopal Building, Chapel Lane) et Vacoas (Level 6&7 Jhugroo Building, Route St-Paul). S’agissant des cas de fraude par certains parents pour faire admettre leurs enfants dans des écoles stars, la Government Teachers’ Union a donné l’assurance qu’elle « fera pression pour que le ministre de l’Education, Vasant Bunwaree, respecte l’engagement qu’il a pris afin de résoudre les problèmes autour du catchment area des écoles. Et ce, cette année. »