Ce matin, les petits de la Standard I prenaient le chemin de l’école primaire pour la première fois, une nouvelle étape qui conjugue stress et appréhension. Mais pas à Notre-Dame de la Paix, Port-Louis, où le staff aura su mettre parents et enfants à l’aise.
La rentrée scolaire, une étape souvent vécue comme un petit drame. À Notre-Dame de la Paix, établissement primaire de la rue La Paix à Port-Louis, l’on a Cependant tout fait pour éviter la scène classique d’enfants en pleurs agrippés aux jupes des mamans, et de parents médusés à l’idée de laisser leur « piti » derrière. Aux alentours de 9 h 30, un spectacle bat son plein. Les enseignants se prêtent au jeu : animation, chants, tout est fait dans le but de rassurer tant l’enfant que le parent. La pédagogie est efficace, semble-t-il. Pas de situation de crise affective à gérer.
Marie-Noëlle Florian, maîtresse d’école, explique la démarche : « Ici, on remplace les cris et les pleurs par le sourire ». Et la bonne humeur est palpable. Accompagnés de leurs parents, les enfants trépignent d’impatience à l’idée de gagner les classes. « Les enfants sont contents, les parents rassurés, dit Mme Florian, tout est fait pour que nos élèves soient à l’aise dès la première minute ».
La rentrée des classes est également l’occasion pour un passage de témoin entre les générations. « Les enfants de la Standard II ont accueilli les élèves de la Standard I par un spectacle. C’est un bon moyen de dédramatiser : les nouveaux comprennent vite qu’ici on s’intègre vite », affirme Héléna Carpooran, mentor.
Notre-Dame de la Paix RCA aurait donc trouvé la formule de la rentrée sans anicroche. Denis Adélaïde, parent d’un petit Alban, explique au Mauricien : « Mo garson mem pann plore ditou. Ena enn bon lanbians dan lekol-la. Bann profeser inn kone koman met nou a lez… Gramatin, nou ti al fer enn ti la priyer la Chapelle ek nou kontan ki tou finn pas korek ». Et d’ajouter qu’il a été « très attentif » au bien-être de son fils pour cette rentrée : « Depi avan lanée fini asté so bann zafer, liv ek iniform. Noun bien prepar li pou sa sazman-la, ferli konpran ki lekol pa sanze, ki linn vinn gran aster ».
Pour les nouveaux de Notre-Dame de la Paix, la journée aura pris fin à 11 h aujourd’hui. Les choses sérieuses reprennent demain, avec la rentrée des Standard II à VI.
Par ailleurs, Le Mauricien s’est également rendu à la Labourdonnais Government School, à Port-Louis où la maîtresse d’école s’est refusée à tout commentaire. « Nous n’avons pas le droit de vous laisser faire de reportage dans l’enceinte de l’école… On vous dira la même chose dans les autres écoles du gouvernement ».