Après plus de deux mois de vacances scolaires, quelque 250 000 élèves (préscolaire/primaire/secondaire) ont retrouvé le chemin de l’école aujourd’hui sous un temps pluvieux. La reprise a été calme dans l’ensemble des écoles, avec une journée de travail plutôt souple. Plusieurs collèges privés ont libéré leurs élèves à 11 heures et midi. Selon des chefs d’établissements, le « travail sérieux » commencera lundi prochain, d’autant que la semaine tire déjà à sa fin.
Le premier trimestre scolaire de l’année 2015 a commencé avec trois jours de retard en raison de l’alerte 2 liée au cyclone Bansi. Le temps exécrable a d’ailleurs forcé certains parents, résidant surtout dans les régions des hautes Plaines-Wilhems – où les rafales de vents et de pluies se font le plus sentir –, à ne pas envoyer leur enfant à l’école. « Il y a trois à quatre élèves absents dans plusieurs classes aujourd’hui », confirme un professeur d’une institution secondaire de Curepipe. Notons que plusieurs collèges des Plaines-Wilhems ont permis aux élèves de rentrer plus tôt aujourd’hui.
Comme d’habitude, ce premier jour d’école a été assez relax, tant pour les élèves que pour les enseignants. Les chefs d’établissement du primaire et du secondaire étaient surtout occupés par les arrangements administratifs. « Même si nous sommes préparés, il y a des questions que l’on ne peut finaliser qu’à la rentrée, comme le “time-table” et l’allocation des classes aux profs. Le ministère nous a demandés aussi ce matin de lui transmettre les données concernant la présence des enfants et du personnel. Sans compter qu’il faut être disponible pour recevoir les parents qui viennent pour plusieurs problèmes », témoigne un maître d’école.
Contrairement au primaire et au mainstream du secondaire, la rentrée pour la filière Prevocational Education (PVE) se fera lundi prochain. Il y a cette année 2 423 nouveaux admis (1 571 garçons et 852 filles) pour ces classes de PVE. Ce matin, les parents de ces enfants se sont présentés à l’école primaire fréquentée par leur enfant l’an dernier pour récupérer leur lettre d’admission. Les officiers du MES ont finalisé la liste des admissions dans ce secteur durant le dernier week-end. Il y a très peu de collèges d’État ayant un département PVE et la grande majorité des élèves de ce secteur se trouvent dans les collèges privés. Pour rappel, ce programme d’études à l’intention de ceux qui n’ont pas obtenu le CPE, dure quatre ans. Mais pour les deux dernières années, soit pour la Year 3 et la Year 4, le programme comprend aussi des cours dans les centres du MITD. Les élèves de la Year 3 s’y rendent deux fois par semaine tandis que ceux de la Year 4 le font trois fois. Notons enfin qu’avec la reprise des classes, c’est aussi le retour des embouteillages sur les principaux axes routiers, surtout en direction de la capitale.