Les rassemblements politiques pour marquer la Fête du Travail terminés depuis plus de vingt-quatre heures, l’attention est maintenant braquée sur la prochaine séance de l’Assemblée nationale, mardi prochain. L’intérêt se porte principalement sur la teneur de la Private Notice Question (PNQ) du leader de l’opposition Paul Bérenger pour marquer le démarrage de la nouvelle session de l’Assemblée nationale. À ce stade très peu d’indications sont disponibles quant au thème qui sera abordé, même si le principal concerné devrait se retrouver dans une situation d’embarras de choix.
Avec l’échéance de 14 heures mercredi, les interpellations pour le Question Time de mardi, pour leur part, ont déjà été élaborées avec entre autres des PQs consacrées à la réforme électorale, à l’amende infligée par la Cour au directeur général de la MBC Dan Callikan, à l’approvisionnement de Maurice en produits pétroliers ou encore la fermeture de l’école Seeneevassen à Cassis avec le tracé désigné pour la construction du Harbour Bridge.
Dès cet après-midi, compte tenu de la réunion élargie du Remake 2000 de l’alliance MSM/MMM, en partie consacrée au post-mortem du meeting devant la municipalité de Port-Louis, les dirigeants de l’opposition se pencheront sur la stratégie politique et parlementaire pour les mois à venir. Le centre de gravité politique se déplacera vers l’Assemblée nationale, avec en particulier un intérêt plus que soutenu pour la tranche des travaux consacrée aux PNQs du leader de l’opposition et pour la séance hebdomadaire du Question Time.
« Nous sommes déjà prêts pour passer à l’offensive à l’Assemblée nationale. Nous avons déjà fait notre homework en tant que parlementaires de l’opposition. Nous allons acculer le gouvernement sur tous les dossiers et sujets intéressant la vie des Mauriciens. Nous ne comptons pas faire de cadeau à ce gouvernement, dont la légitimité est remise en question chaque jour par la population », soutient-on au sein de la direction du MMM.
Toutefois, l’intérêt dans la conjoncture demeure la teneur de la PNQ. Jusqu’à mardi matin, le leader de l’opposition se gardera de révéler publiquement le dossier qui sera évoqué pour la première demi-heure des travaux. Mais les observateurs politiques n’écartent pas la possibilité que l’un des dossiers suivants soit retenu : le rachat de la clinique MedPoint, le scandale des terres de l’État avec référence aux projets de NeoTown à Les Salines ou Jinfei à Terre-Rouge, le sort du Double Taxation Avoidance Treaty avec l’Inde, l’état de l’économie avec en toile de fond la crise dans la zone euro ou encore le cambriolage dans le bungalow du Premier ministre Navin Ramgoolam à Roches-Noires.
« Toutefois, il ne faudra nullement être surpris de voir Paul Bérenger porter son choix sur un autre sujet car dans toute PNQ, il y a l’effet de surprise qui est aussi important. Difficile de confirmer le thème de cette première PNQ de 2012 car seul Paul Bérenger a la maîtrise de cet aspect des travaux parlementaires », indique-t-on dans les milieux proches du leader du MMM avant la réunion de cet après-midi des dirigeants de l’Alliance MSM/MMM à La Caverne et du bureau politique des mauves.
Pour ce qui est du Question Time de mardi prochain, l’ossature est déjà connue car les parlementaires avaient jusqu’à 14 h aujourd’hui pour soumettre les questions. L’une des préoccupations majeures dans les rangs du MMM concerne la réforme électorale, qui a fait l’objet de discussions depuis décembre dernier.