Un ex-employé de Panagora Marketing Ltd réclamait une somme de Rs 646 506, représentant trois mois de salaire en lieu de préavis et des indemnités de départ, pour renvoi injustifié. La magistrate Ratna Seetohul-Toolsee, siégeant en Cour industrielle, a toutefois jugé que le renvoi était justifié et que toutes les procédures avaient été respectées.
Travaillant à Panagora Marketing Ltd depuis 1989, cet ex-employé soutenait avoir été licencié « sans raison » le 12 janvier 2009, après être passé devant un comité disciplinaire. Travaillant comme “helper”, il lui était reproché d’avoir comploté avec un chauffeur et un autre employé pour extirper illégalement des produits d’un camion de livraison, le 11 décembre 2008. Le comité disciplinaire l’avait licencié pour “faute grave”.
Reconnaissant avoir fait le trajet ce jour-là pour la livraison des produits emballés, cet ex-employé avait récusé toute accusation de transaction frauduleuse, ajoutant qu’un inventaire effectué à l’usine avait au contraire indiqué la présence d’un colis supplémentaire. Or, deux auditeurs externes avaient suivi le camion de livraison ce jour-là, à son insu, et cela, après une requête de l’Operations Manager suite à de fréquentes pertes de colis. Pendant le trajet, le camion s’était arrêté à hauteur de Trianon, où les auditeurs devaient trouver un colis laissé sur un terrain vague.
La magistrate Ratna Seetohul-Toolsee en a donc conclu que la compagnie avait respecté toutes les procédures et que le “helper” avait fait fi de plusieurs avertissements reçus auparavant.