Après deux mois de fermeture, la pêche à l’ourite a recommencé dans le sud-ouest du pays samedi dernier, avec des sentiments mitigés des principaux concernés. Des conditions qui n’étaient pas idéales ont fait que les prises n’aient pas été abondantes, à la grande frustration des pêcheurs. Les organisateurs de ce projet pilote tirent une certaine satisfaction au niveau de la taille des prises, avec quelques ourites dépassant trois kilos.
Du début à la fin, les relations entre les organisateurs de ce projet de fermeture volontaire de la pêche à l’ourite et les pêcheurs auront été ambiguës. Plusieurs pêcheurs, amateurs et professionnels confondus, ont exprimé leur déception, alors que les membres de la Mauritian Marine Conservation Society (MMCS) et du projet SmartFish de la Commission de l’Océan Indien (COI) affichaient clairement la satisfaction. Les pêcheurs se disent déçus du nombre d’ourites capturées et de la date maintenue de l’ouverture, alors que les ONG se sont félicités de la taille des prises, dont certaines dépassaient les trois kilos.