Dans le sud-est de l’île, presque au milieu de nulle part, entre le village de Bambous Virieux et la Pointe du Diable, se trouve une guesthouse aux allures rustiques et au charme indéniable. La Case du Pêcheur (anciennement connue comme Le Barachois) semble en effet située dans un endroit hors du temps, et elle propose à ses visiteurs – comme au promeneur occasionnel – de passer un moment agréable dans un cadre naturel qui frappe par sa végétation luxuriante et son imposante tranquillité.
À l’origine, le « barachois », géré par la propriété sucrière de Riche-en-Eau, servait à l’élevage de crabes et d’huîtres dans cette région de l’île. Il consiste, physiquement, en une petite baie artificiellement fermée par un muret en pierre, qui se laisse recouvrir d’eau à marée haute, favorisant ainsi la culture de ces savoureux produits de la mer. Ensuite, vers les années 1980, il est racheté par Jean-Pierre Volbert, qui va faire combler une partie de la baie pour y construire quelques chambres et un restaurant : Le Barachois.
Trente ans plus tard, La Case du Pêcheur s’est développée tout en restant fidèle à certains de ses aspects qui font son charme. Elle compte aujourd’hui 16 chambres, un restaurant de 80 couverts (qui peut accueillir jusqu’à 300 personnes pour l’organisation de réceptions) mais son aspect rustique n’a pas changé. Ici, pratiquement nulle trace de béton : les bâtiments sont en pierre, les charpentes sont en bois, et les toitures en chaume. Un parfait exemple de développement intégré également : la forêt de mangliers qui fait tout le tour de la baie a été laissée intacte, et un sentier permet de s’y promener au frais.
Les chambres, ou plutôt les cases, sont sur pilotis. Leurs terrasses permettent ainsi de se reposer en ayant littéralement les pieds dans l’eau, tout en profitant de la vue sur la baie, qui s’achève aux pieds de la chaîne de montagnes de Grand Port. Et dans ce contexte, comment faire abstraction du silence apaisant qui y règne ? L’absence d’habitations à proximité et le rare passage de véhicules sur la route font des lieux un endroit idéal pour se relaxer. Il n’est donc pas étonnant d’apprendre que certains écrivains célèbres y viennent pour se ressourcer et, qui sait, chercher l’inspiration…
Une touche particulière a également été apportée à la décoration. Pour rester dans une atmosphère rustique et chaleureuse, ce sont des éléments naturels qui viennent embellir murs et plafonds : corail, coquillages ou encore cordages sont disposés à merveille.
Du côté du restaurant, ce sont des plats typiquement mauriciens qui sont proposés. « La cuisine de grand-mère », précise Jean-François Lazare, gérant de La Case du Pêcheur. « Nous nous spécialisons bien sûr dans les fruits de mer, mais nous avons également du gibier au menu. Tous nous produits sont frais et proviennent des localités avoisinantes. » À noter également que l’établissement emploie une dizaine d’employés, tous des habitants de la région.
Tout en voulant garder intact le caractère particulier de la guesthouse, le gérant quand même les yeux tournés vers l’avenir : « Notre objectif à court terme est de mieux faire connaître cet endroit si particulier avec l’aide, si possible, des tour operators de l’île. »
La Case du Pêcheur : Royale, Bambous Virieux, Vieux Grand Port.
Renseignements/Réservations : 634 5675 ou 936 0335.