Comme chaque fin d’année, ils sont au rendez-vous. Exactement à l’heure pour donner de belles couleurs à l’été, tout en annonçant la période des festivités. Tout un symbole est attaché au flamboyant, qui réchauffe les coeurs et inspire les poètes.
Chaque année, notre paysage est sublimé et brille de mille feux grâce aux flamboyants, les bouke banane. Ils ravivent des souvenirs, inspirent de nombreuses personnes et annoncent la fin de l’année.
Marclaine Antoine vit à Camp Levieux. Pour cette figure emblématique du séga, que serait la fin d’année sans notre flamboyant ? À ce propos, il précise : “Mo kontan get sa pie la. Se li ki sak lane vinn anons nou banane pe koste. Se enn vre bijou ki nou ena dan Moris. Li bien rar ki enn pie fleri zis enn fwa par an. Isi nou tou kone kan flanbwayan an fler, sa ve dir ki jalsa fin dane pe large. Li reflet lazwa ek lete. Seki ena sa pie la dan zot lakour kapav pa tir petar parski fler la kan li tonbe, kouma dir ou finn sonn petar. Sepandan, mo rapel lontan ki nou bouke banane ti fleri zis ver fin Novam ek Desam. Aster la li kont sezon ek defwa depi Oktob ou fini trouv sa pie la pe fleri.”