Depuis 1999, la police mauricienne a en son sein l’unité Scene of Crime Office (SOCO), responsable de la collecte d’informations scientifiques dans des cas de vols, de meurtres et de viols. Au cours de ces 14 ans, cette unité, placée sous la responsabilité de la Criminal Investigation Division (CID), a évolué. Le SOCO est devenu une pièce maîtresse des enquêtes policières. Reportage.
Si vous avez eu l’occasion de vous trouver à proximité d’une scène de crime, vous aurez sans doute aperçu des hommes en combinaison blanche passer au peigne fin chaque recoin de l’espace délimité par un ruban jaune. Eux, ce sont les Scene of Crime Officers, qui ont la lourde responsabilité de collecter chaque preuve scientifique pouvant aider à élucider un délit. “Le SOCO est une unité importante qui contribue à élucider environ 1,000 délits chaque année. Les preuves scientifiques orientent les enquêtes; elles donnent des indices aux inspecteurs. C’est un plus pour ces derniers”, confie l’inspecteur et légiste Doomun, chef de la section.