Nous avons fait escale cette semaine à Salazie pour visiter la ferme de la compagnie Agreenculture Holdings Ltd. Avec ces 600 vaches et son lait au goût unique, selon son directeur Hugues Havrez, la ferme commercialisera bientôt sa propre marque de lait, sous le nom de Mia Milk, un lait sans conservateur 100% mauricien. Visite guidée de la traite à la dégustation…
Sur les hauts verdoyants de Salazie, non loin de La Nicolière, la ferme d’Agreenculture propose un lait pasteurisé 100% mauriciens. Créée en 2008, la compagnie Agreenculture exploite une ferme de 600 vaches laitières dans les montagnes du nord à Salazie, sur 160 hectares. Si elle compte 270 vaches en lactation, Agreenculture espère arriver à 800 bêtes. Son objectif : proposer du lait frais aux Mauriciens sachant qu’actuellement, 85% du lait consommé sur l’île est du lait en poudre issu de l’importation.
La visite commence devant une machine à broyer la canne à sucre. Pourquoi la canne dans une ferme produisant du lait ? Hugues Havrez, directeur de Agreenculture Holdings, explique : « Tous les matins, nous recevons de la canne à sucre fraîche, que nous broyons. Nous y ajoutons des concentrés afin de nourrir nos vaches. Nous tenons à leur donner une alimentation naturelle afin d’assurer que leur lait ait un goût unique. Les animaux restent à l’intérieur, sauf le matin, où elles sont libres de prendre l’air. Nous procédons à deux traites par jour. Nos machines peuvent traire jusqu’à 40 vaches à la fois. »
Au niveau sanitaire, explique Hugues, le nettoyage des étables se fait quotidiennement en tenant compte des normes en vigueur. Pour le directeur d’Agreenculture, ce qui différencie son lait des autres productions est, sans aucun doute, son mode de pasteurisation : « Après la traite, le lait est refroidi à 2,5° dans une cuve. Il est ensuite réchauffé à 75° pendant 23 secondes avant d’être homogénéisé afin d’éviter que la crème ne remonte à la surface. Le processus prend quelques minutes. » Mais qu’est-ce que la pasteurisation ? Notre interlocuteur répond : « C’est un procédé thermique à faible température. Cela permet de préserver beaucoup plus de nutriments et un goût plus frais. Par contre, un lait traité à ultra haute température, ou par stérilisation, préservera moins de nutriments et moins de saveurs naturelles. » Quant aux animaux que la ferme affectionne particulièrement, il s’agit des vaches de la famille des Jersey. « Il s’agit d’une variété de vaches proposant un lait beaucoup plus riche en minéraux, et donc à haute valeur énergétique. Ces vaches sont connues mondialement pour leur lait, qui est plus digeste qu’un lait classique. Le résultat final est un lait frais naturel, et donc sans conservateur. Avec ce lait, nous garantissons les vertus et les délices du lait frais d’une ferme “Made in Mauritius” », poursuit-il.
Production
La ferme voudrait également augmenter sa productivité. Actuellement, la production quotidienne de lait est de 3 200 litres par jour. Ce lait est pour l’heure revendu à des producteurs locaux pour la fabrication de fromages et de yaourts, entre autres. Mais Agreenculture compte aussi distribuer son lait à la consommation directe, et ce dès juin prochain et sous sa marque MIA. « Cette marque proposera du lait entier, écrémé et demi-écrémé. Nous proposerons aussi de la crème fraîche, facile pour la cuisson des plats. Cette marque 100% mauricienne propose un lait pasteurisé avec un goût non acide et sans conservateur. À partir du moment de l’achat, les consommateurs pourront le garder 10 jours. Nous avons tenu à ne pas mettre de conservateurs pour garantir un lait 100% frais », termine Hugues Havrez.