Ouverte en 1864, la ligne de chemin de fer a permis de relier diverses régions de l’île, servant à la fois pour le transport des passagers et comme celui des marchandises. Moins de cent ans après, le 31 mars 1956, les trains ont été remplacés par des autobus, censés offrir une plus grande flexibilité aux passagers. C’est à la gare centrale de Port-Louis que le dernier train de voyageurs a pris ses passagers en direction de Curepipe. Mais l’ultime voyage s’est effectué en septembre 1956 lors de la visite de la Princesse Margaret à Maurice. Les trains ont cependant continué à sillonner le pays pour le transport des marchandises, jusqu’en 1964, avant de disparaître complètement du paysage mauricien.
Cinquante-huit ans après, avec le projet du métro léger, c’est un retour partiel vers le transport de masse qui est prévu. Des transformations majeures sont à prévoir, compte tenu du développement qui s’est opéré dans le pays.
Nous nous sommes mis sur la voie du chemin de fer pour parler des vestiges qui demeurent…