L’Assemblée nationale ne siègera pas avant le 14 février parce que le chef du gouvernement ne sera pas au pays. C’est l’explication fournie par Pravind Jugnauth face à la presse ce jeudi 6 février en réponse aux critiques de l’opposition sur l’ajournement allongé des travaux parlementaires.

« Mo pa swete met Parleman kan mo pa-la », devait-il ajouter.

Le Premier ministre a rappelé qu’il se rendra à Addis-Abeba, en Ethiopie, ce vendredi 7 février pour assister au sommet des chefs d’Etats de l’Union africaine.

« Zot kritike. Si zot memwar kourt, nou pe sieze alor ki pa ti sipoze sieze. Zot bizin rapel ki zot ti ferm parlman pandan nef mwa”, a-t-il soutenu.