C’est aujourd’hui qu’aura lieu la finale de la Republic Cup, la première depuis 2010. Le gymnase de Phoenix, qui accueille la compétition depuis ses débuts, vibrera au son des finales qui y seront disputées. Le match phare de cette dernière journée de la Republic Cup sera bien entendu la finale qui mettra aux prises le Real, vainqueur de la dernière édition, et les challengers que sont les Roche-Bois Warriors, véritable surprise à ce niveau.
Sur le papier, le Real présente le plus de garanties de succès. L’équipe n’a pas forcément entamé sa campagne sur les bases les plus élevées, mais elle est rapidement montée en puissance, l’ASVP puis les Mahebourg Flippers en faisant les frais. Les joueurs de ces deux équipes doivent encore sentir le poids de la défaite sur leurs épaules. D’autant qu’à aucun moment ces deux formations n’ont pu faire jeu égal avec le Real.
Au lendemain de la victoire face aux Flippers, Neva Vadiveloo, coach du Real, ne voulait pas se laisser aller à une euphorie somme toute légitime. « Il ne faut pas dire que c’était une victoire facile », avait-il déclaré. Son équipe avait tardé à se mettre en place. La force des Port-Louisiens résidera peut-être dans l’amalgame qu’ils feront des jeunes et des joueurs d’expérience. « Je vois que le métier rentre à chaque rencontre », commentait-il.
De l’autre côté du court, on retrouve les Roche-Bois Warriors, au moral irréductible. Déconcertants de facilité face à l’École de Basket de Cassis, combatifs à souhait, les protégés de Désiré Numa ont toujours livré des rencontres physiques, misant sur la rapidité dees ailiers pour faire la différence. Pendant leurs matches, les Roche-Boisiens pratiquent un jeu inspiré de la culture street, avec passes dans le dos, feintes et toute la panoplie. Apparemment, ce style leur réussit. Même s’ils sont battus au cours de la finale, les Roche-Bois Warriors n’ont pas à rougir de leur prestation. La bonne surprise du tournoi, c’est bien eux. En tout cas, ils promettent de rendre la vie difficile au Real.
Chez les filles, on a assisté à un avant-goût de la finale, qui se jouera avant la rencontre masculine. D’un côté, BBRH-Hoop, archi-favori, de l’autre, l’USBBRH, challenger dans ce derby des villes soeurs. Le premier duel a vu la victoire de l’équipe coachée par Rubin Batterie. 11 points d’écart à l’arrivée, avec en prime l’occasion d’asséner un premier coup dur à la “soeur ennemi” qu’est l’USBBRH. Même si l’objectif prioritaire des deux formations reste le championnat, personne ne voudra terminer la campagne de la Republic Cup avec une défaite.
Notons qu’Abel Ntsay, troisième vice-président de la FIBA Afrique et président de la Zone 7, est arrivé hier après-midi pour animer une session de travail avec les membres de la FMBB et assister aux finales. La journée débutera avec un match d’exhibition de basket en fauteuil entre la sélection de Port-Louis et la sélection de Flacq, prévu à 14h. Ensuite, à 16h, c’est la finale féminine, qui mettra aux prises l’USBBRH à BBRH-Hoop. L’ultime rencontre masculine entre le Real et les Roche-Bois Warriors débutera à 18h.