L’ASPL 2000 et le Cercle de Joachim se sont qualifiés pour l’ultime match de la Republic Cup, hier, aux dépens du Pamplemousses SC et du Chamarel SC. Si les Port-Louisiens se sont imposés sur le plus petit des scores, les Curepipiens, eux, ont pu compter sur un doublé de leur milieu de terrain Guiyano Chifonne.
L’ASPL 2000 s’en est bien sortie. Pamplemousses, l’adversaire du jour, qui le défiait au stade Germain-Comarmond, n’a pu empêcher la machine rouge de se mettre en marche. Tant et si bien que la défense des Nordistes craquait à la 41e lorsque William Site Taphu prenait à défaut Kevin Jean-Louis, mettant ainsi fin aux rêves des Nordistes.
Dans l’autre demi-finale, le Cercle de Joachim a tout aussi eu du mal à se défaire d’une équipe de Chamarel combative à souhait. Ce sont d’ailleurs les coéquipiers de Gurty Calembé qui ouvriront la marque, et ce, dès la 13e minute par l’entremise de Bernard Agathe, qui trompait la vigilance de Godefrey Abrefa.
La réaction du champion de Maurice tardera à venir. Il faudra attendre la 59e minute de jeu pour voir Guiyano Chifonne, déjà buteur en quart de finale, remettre les deux équipes à niveau. Ensuite, ce même Chifonne prendra encore à défaut la défense de Chamarel pour offrir à la 85e la victoire aux siens.
La finale, inédite sous l’ère de la professionalisation verra donc l’ASPL 2000 et le Cercle de Joachim s’affronter au stade George V le 13 mars. « Nous ne pouvons pas parler du championnat pour l’instant, puisqu’il y a encore un long chemin à faire. Mais la Republic Cup est un objectif à court terme », disait Sakoor Boodhun, l’entraîneur de l’ASPL 2000, dimanche à l’issue de la 17e journée du championnat.