Initialement prévues pour le 26 février dernier, les demi-finales de la Republic Cup 2014 ont été reportées au 5 mars, soit le mercredi des Cendres, qui marque le début du carême chrétien. Le Pamplemousses SC affrontera l’ASPL 2000 au stade Auguste Vollaire (Flacq) alors que le Curepipe Starlight en découdra avec l’Association Sportive Vacoas-Phoenix au stade Germain Comarmond. Le coup d’envoi des deux rencontres sera donné à 18h30.
Le Pamplemousses SC, continue pour sa part son petit bonhomme de chemin, et croisera le fer avec l’ASPL 2000, leader actuel du championnat. Les Nordistes, tenants du trophée, aborderont la rencontre avec vigilance. « Ce sera définitivement une autre paire de manche que lors des quarts de finale. L’ASPL 2000 a toujours été une équipe très coriace et difficile à manier. Nous l’avons battue en championnat sur le score de 2 buts à 1 mais nous avons éprouvé beaucoup de difficultés dans cette partie car nous avons évolué à 10 contre 11. Ce sera un match très intense entre deux équipes qui voudront décrocher leur ticket pour la grande finale. Une chose est sûre, nous tenons beaucoup à notre Republic Cup. Nous allons tout faire pour la garder », fait ressortir le coach, Henri Spéville.
L’ASPL 2000, adversaire du Pamplemousses SC, a facilement disposé, en quarts de finale, de l’AS Rivière du Rempart sur le score de 2 buts à 0 au stade Auguste Vollaire. Nous espérons poursuivre sur cette  lancée. Le Pamplemousses SC ne viendra pas avec la fleur au fusil et de notre côté, nous défendrons crânement nos chances. Ce sera un match très disputé et intéressant », déclare Sydney Caëtane, coach de l’ASPL 2000.
L’autre rencontre mettra aux prises le Curepipe Starlight à l’Association Sportive de Vacoas-Phoenix. Le champion de Maurice en titre avait obtenu sa qualification pour les demis après avoir offert un récital offensif contre l’Union Sportive de Beau-Bassin-Rose-Hill (USBBRH) sur le score de 6 buts à 1. L’ASVP avait pour sa part battu Petite-Rivière-Noire aux tirs aux buts (5-4), le match étant de 0 à 0 à la fin du temps réglementaire. Sur papier, la bande à Fidy Rasoanaivo paraît être capable de prendre la mesure de son adversaire. Attention toutefois à ne pas sous-estimer l’adversaire qui ne viendra pas avec la fleur au fusil.
Mal en point en championnat, la formation phare de la Ville Lumière aura à coeur de sortir le grand jeu dans cette compétition et aller le plus loin possible. Battu lors de leur dernière rencontre en championnat par l’AS Rivière du Rempart, le CSSC devra rester prudent contre l’ASVP qui pourrait bien créer la surprise. Attendons voir….