Photo illustration

La police est sur la brèche depuis la semaine dernière ayant appris qu’un réseau écoulait de faux billets de Rs 2000 sur le marché. Bon nombre de commerçants, bernés, ont porté plainte à Grand Baie, Goodlands, St-Pierre, et Rose-Belle. La Criminal Investigation Division (CID) de Moka sous la supervision de l’inspecteur Vishal Cowlessur a procédé à sept arrestations depuis le début de la semaine. Cependant, le présumé cerveau de la bande court toujours.

Le démantèlement de ce réseau a été rendu possible grâce à la vigilance d’un caissier d’une maison de jeux à St-Pierre. Ce dernier était à son poste lundi quand un homme s’est présenté pour échanger un billet de Rs 2000 contre de petites coupures. L’employé de ce “game house” a refusé car non seulement ne disposait-il pas d’échange, mais il soupçonnait que le billet était un faux car l’hologramme de sécurité du ‘Dodo’ ne figurait pas dessus. Il a alerté la police en douce après que le ‘client’ a quitté les lieux. En se basant sur la description fournie par le caissier, des limiers de la CID de Moka se sont mis sur la piste du suspect. Ce dernier a été intercepté dans la localité tard dans l’après-midi avec plusieurs fausses coupures en sa possession. Pressé de question, il a avoué qu’il devait écouler les billets dans des commerces à St-Pierre et les villages à proximité.
Le mode opératoire du réseau de faux-monnayeurs est tout simple: le suspect se présente dans un commerce pour acheter un produit pour pas plus de Rs 100. Il paie avec une fausse coupure de Rs 2000, et en retour, il encaisse de vrais billets.

L’individu en question a confirmé aux enquêteurs qu’il a dissimulé sept fausses coupures de Rs 2000 près d’une poubelle à St-Pierre. La police l’a emmené sur place et a procédé à la saisie des pièces à conviction. Par la suite, le suspect a balancé les noms de ses acolytes. Trois d’entre eux ont été appréhendés mardi matin, et traduits à la Bail and Remand Court pour leur inculpation provisoire. Les autres suspects arrêtés hier après-midi sont tous en détention préventive. Une perquisition chez les suspects a permis à la police de saisir 20 fausses coupures de Rs 2000, une somme de Rs 20 000 et une certaine quantité de drogue. Entre-temps, le cerveau de la bande est toujours en cavale.

Ce réseau a fait plusieurs victimes à travers l’île depuis le week-end. Samedi, un des suspects est passé dans deux commerces du centre commercial du Vieux Moulin à Rose-Belle où il a réglé ses achats avec deux faux billets de Rs 2000. Plus tard, les plaignants se sont rendu compte de la supercherie et se sont rendus au poste de police pour enquête. Les hommes de l’ASP Seethul, assisté de l’inspecteur Jayprakash, ont noté que les numéros de série sur les deux billets étaient identiques. Après un examen préliminaire, ils ont référé le cas à la CID de Rose-Belle. Entre-temps, la bande a sévi dans un restaurant et dans une succursale de Mauritius Telecom à Grand Baie lundi. Le même jour, un autre cas a été rapporté par une commerçante à Goodlands.