Accusé d’entente délictueuse dans le cadre de la double saisie de 12 kg d’héroïne, d’une valeur de Rs 180 millions et impliquant Gro Derek en tant que parrain de la transaction, Jimmy Jean Alexis devra rester en détention jusqu’au début de son ‘main case’, le 16 décembre. Son avocat, Me Ashley Hurrhangee, a décidé de retirer sa motion de remise en liberté sous caution.
Il est reproché à Jean Jimmy Alexis, un docker de la Cargo Handling Corporation – habitant Roche bois –, de s’être concerté avec Hayesan Madarbacus pour importer 4 kg d’héroïne de Madagascar, en juin 2012, à Cité Batterie-Cassée. Jimmy Jean Alexis et son acolyte Jimmy Marthe (alias Colosso) étaient dans le collimateur de l’ADSU à la suite des révélations de Hayeshan Madarbacus, ancien steward du Mauritius Trochetia, lequel avait avoué à la police avoir jeté de l’héroïne à la mer sur l’ordre de Jimmy Jean-Louis et Colosso.
Pour rappel, quatre des sept prévenus dans « l’affaire Gro Derek » sont poursuivis devant la justice, à savoir Rudolf Derek Jean-Jacques, dit “Gro Derek”, Louis Jimmy Marthe, dit “Colosso”, Jean Jimmy Alexis et Wesley Casimir. Deux autres prévenus, en l’occurrence Seewoosing Dayal et Hayeshan Madarbacus, ont bénéficié de l’immunité. Wesley Casimir et Rudolf Derek Jean Jacques (“Gro Derek”) sont poursuivi pour « trafic de drogue » alors que Jimmy Jean Alexis et Jimmy Marthe (“Colosso”), eux, le sont pour « entente délictueuse ». Jimmy Jean Alexis devra ainsi rester en détention préventive avant le début de son “main case” le 16 décembre.