Le procès intenté à Jimmy Marthe (Colosso), Jimmy Jean Alexis et Désiré Azie, accusés d’entente délictueuse dans l’importation de 12 kg d’héroïne d’une valeur de Rs 180 millions, dont l’instigateur serait Gro Derek, tire à sa fin. Les avocats de la défense, dans leurs plaidoiries, ont remis en cause les témoignages de Hayeshan Maudarbacus et de Seewoosing Dayal, deux témoins à charge qui ont obtenu l’immunité dans cette affaire. La défense soutient que ces deux témoins ont toutes les raisons pour incriminer les trois accusés. Le jugement sera rendu le 18 novembre.
Les membres de la bande à Colosso, qui sont poursuivis devant la Cour intermédiaire pour complicité dans l’importation de 12 kg d’héroïne à Maurice, connaîtront le verdict des magistrats Renuka Dabee et Azam Neerooa le 18 novembre. Lors des plaidoiries, les avocats de la défense, Mes Ashley Hurhangee, Jean Claude Bibi et Kanen Culunday, ont tous abondé dans le même sens concernant le témoignage des deux témoins à charge, Hayeshan Maudarbacus, ancien steward du Mauritius Trochetia, et Seewoosing Dayal, un chauffeur de taxi. Ces deux hommes avaient été arrêtés après le démantèlement d’un réseau de drogue, dont le parrain serait Gro Derek. Ces deux hommes ont toutefois obtenu l’immunité dans cette affaire pour pouvoir témoigner contre les trois accusés. Me Ashley Hurhangee avait soutenu dans sa plaidoirie qu’il n’y avait aucune preuve à charge contre son client Jimmy Jean Alexis, sauf les allégations de Hayeshan Maudarbacus, qui aurait « toutes les raisons de mentir dans cette affaire ». Il avait précisé que ce témoin avait affirmé en cour qu’il avait menti à la police à quelques reprises lors de l’enquête policière. Me Kanen Culunday, l’avocat de Désiré Azie, a quant à lui soutenu que la culpabilité de son client repose sur le témoignage de Hayeshan Maudarbacus. L’homme de loi a déclaré qu’il serait « unsafe » de condamner son client sur la base des témoignages de ces témoins qui ont obtenu l’immunité. La défense a ajouté que Hayeshan Maudarbacus a été contradictoire dans sa version donnée en Cour, comme le fait qu’il n’a jamais pu donner de dates ou d’heures précises quand il a été interrogé sur les agissements de ce réseau de trafic de drogue présumé. Seewoosing Dayal avait quant à lui été imprécis sur la première fois qu’il avait rencontré l’accusé Désiré Azie. Me Jean Claude Bibi, l’avocat de Colosso, a déclaré notamment que l’accusation portée contre les trois prévenus repose sur le témoignage de Hayeshan Maudarbocus, qui n’est pas crédible, dit-il. Me Denis Mootoo de la poursuite a répondu que les deux témoins ont témoigné en cour de manière claire et plausible et qu’il n’y avait pas eu d’incohérences majeures dans leurs dépositions. Il ajoute que les deux témoins ont confirmé par ailleurs que l’accusé Désiré Azie était impliqué dans l’importation d’héroïne.
Jimmy Marthe est accusé d’avoir comploté avec Hayeshan Maudarbacus pour importer 2 kg d’héroïne de Madagascar en mai 2012. Il est reproché à Jean Jimmy Alexis d’avoir, en juin 2012, comploté avec Hayeshan Maudarbacus pour importer 4 kg d’héroïne de Madagascar. Désiré Azie, lui, est traduit sous deux charges d’accusation pour avoir incité Hayeshan Maudarbacus à balancer 6 kg d’héroïne, importés de Madagascar, en novembre 2011 sur la côte d’Albion et d’avoir acheté un véhicule en janvier 2013 avec l’argent provenant de la drogue. Les trois accusés ont plaidé non coupable.