Le procès intenté à Jimmy Marthe (Colosso), Jimmy Jean Alexis et Désiré Azie, accusés d’entente délictueuse dans l’importation de 12 kilos d’héroïne d’une valeur de Rs 180 millions, et dont l’instigateur serait Gro Derek, s’est poursuivi hier en Cour intermédiaire. Après l’auditions des témoins dans cette affaire, les avocats de la défense devront soumettre leurs plaidoieries avant que les magistrats Renuka Dabee et Azam Neerooa ne rendent leur jugement.
La bande à Colosso, qui a comparu en cour intermédiaire hier, devra patienter encore un peu pour connaître le verdict des magistrats Dabee et Neerooa dans le procès qui leur est intenté pour entente délictueuse dans l’importation de 12 kg d’héroïne. Hier, c’est l’homme de loi de Jimmy Marthe, Me Jean Claude Bibi, qui a entamé sa plaidoirie. Ce dernier déclare notamment que l’accusation portée contre les trois prévenus repose sur le témoignage d’Hayeshan Maudarbocus, ancien steward du Mauritius Trochetia, qui ne serait pas crédible. Les magistrats ont ajourné les procès pour le 11 août, date à laquelle les plaidoiries de la défense se poursuivront.
Plusieurs officiers de police ont été appelés à témoigner dans le cadre de ce procès. L’inspecteur Dussoye de l’ADSU a affirmé que suite à des allégations, une confrontation directe avait été organisée le 2 octobre 2012 dans les locaux de l’ADSU entre Désiré Azie et Hayeshan Maudarbocus. Ce dernier avait positivement identifié l’accusé qui avait évoqué son droit au silence. Un autre témoin, l’inspecteur Valaydon, devait aussi confirmer que lors d’une confrontation entre Désiré Azie et Seewoosing Dayal, autre témoin à charge, ce dernier l’avait également identifié comme celui qui « ti amenn la drog pou misye Gro Derek ». Désiré Azie avait alors nié ces allégations. Seewoosing Dayal, un chauffeur de taxi, arrêté après le démantèlement de cet important réseau de drogue dont le parrain serait Gro Derek, bénéficie de l’immunité dans ce procès en Cour intermédiaire. Le témoin relate ainsi qu’une fois, il avait vu Azie compter des liasses de billets, totalisant une somme de Rs 500 000. Le témoin a indiqué que c’est Gro Derek qui avait légué cette somme à Azie pour une transaction. Seewoosing Dayal devait de plus indiquer que c’est Désiré Azie qui lui avait expliqué le mode opératoire pour se procurer la drogue qui transitait par voie maritime. L’ADSU avait fouillé le domicile de Seewoosing Dayal le 12 juillet 2012 mais rien de suspect avait été trouvé. Toutefois, la police avait obtenu un mandat de perquisition à un campement à Pereybère où 7 kg d’héroïne avaient été saisis. « Ladrog la pou Gro Derek » devait déclarer Seewoosing Dayal.
Jimmy Marthe est accusé d’avoir comploté avec Hayeshan Maudarbocus, ancien steward du Mauritius Trochetia, pour importer 2 kg d’héroïne de Madagascar en mai 2012. Il est reproché à Jean Jimmy Alexis d’avoir, en juin 2012, comploté avec Hayeshan Maudarbocus pour importer 4 kg d’héroïne de Madagascar. Désiré Azie sera, lui, traduit sous deux charges d’accusation pour avoir incité Hayeshan Maudarbocus à balancer 6 kg d’héroïne, importés de Madagascar, en novembre 2011 sur la côte d’Albion et d’avoir acheté un véhicule en janvier 2013 avec l’argent provenant de la drogue. Les trois accusés ont plaidé non coupables.
Quant à Gro Derek, présenté comme le parrain de ce réseau de drogue, il devra attendre la tenue de son procès devant les Assises pour trafic de drogue, aux côtés de son complice, le skipper Bruno Wesley Casimir.