Le procès intenté à Jimmy Marthe, Jimmy Jean Alexis et Désiré Azie, accusés d’entente délictueuse dans l’importation de 12 kg d’héroïne d’une valeur de Rs 180 millions, dont l’instigateur serait Gro Derek, a été fixé en Cour intermédiaire pour le 27 février. Les avocats de la défense ont quant à eux retiré leur motion de remise en liberté conditionnelle.
Les trois accusés ont comparu devant le magistrat Raj Pentiah en Cour intermédiaire ce matin pour être fixés sur le début de leur procès. Jimmy Marthe, alias Colosso, est représenté par Me Ashley Hurhangee et Me Jenny Moteealoo, alors que Jean Jimmy Alexis est défendu par Me Ashley Hurhangee. Le troisième accusé, Désiré Azie, qui a rejoint Marthe et Alexis pour ce procès, a retenu les services de Me Ianilla Moocheeram. Les accusés avaient demandé leur remise en liberté conditionnelle devant la Cour intermédiaire. Le magistrat Raj Pentiah, siégeant à cette instance, a déclaré que la Cour suprême a déjà donné gain de cause au bureau du DPP qui avait fait appel concernant le verdict de la Bail and Remand Court, qui avait accordé la liberté conditionnelle aux trois prévenus. Le magistrat a alors déclaré que la Cour intermédiaire ne peut renverser une décision de la Cour suprême et que la motion de remise en liberté conditionnelle ne peut être débattue en Cour intermédiaire puisque la Cour suprême a déjà rendu son verdict. Les avocats de la défense ont alors retiré leur motion de remise en liberté sous caution et ont demandé que le procès soit entendu au plus vite. Le magistrat Pentiah a fixé le début du procès pour le 27 février.