Le chauffeur de taxi Ashish Dayal, appréhendé avec sept kilos d’héroïne d’une valeur marchande de Rs 105 M dans un bungalow à Pereybère, poursuit sa déposition à l’ADSU de Plaine-Verte. Même s’il affirme être au service du Parrain de l’Ouest présumé Rudolf Dereck Jean-Jacques, alias Gros Dereck, depuis plus d’une année, l’interrogatoire est axé sur des opérations de trafic de drogue depuis le début de cette année. Il a fait état d’au moins deux sorties en mer à bord de L’Ange Rapide avec pour skipper Westley Casimir et de cinq cargaisons de drogue réceptionnées au bungalow de Pereybère depuis le début de l’année. D’autre part, l’ADSU a procédé à la saisie d’une première grosse cylindrée, une BMW X5, utilisée par Gros Dereck pour ses « missions ».
Dans la matinée d’hier, le suspect Ashish Dayal, domicilié à avenue Ollier, Quatre-Bornes, a fourni à l’escouade de l’inspecteur Rajub des informations de première main et inédites sur les opérations de trafic de drogue du réseau de Gros Dereck. Il a révélé avoir effectué deux sorties en mer à bord de l’une des deux embarcations appartenant à Westley Casimir depuis le début de l’année. L’Ange Rapide a été placé sous séquestre par l’Anti Drug and Smuggling Unit (ADSU) et confiée au National Coast Guard du Port depuis le début de la semaine.
En sus de ces deux sorties en mer au large de Baie-du-Tombeau avec le phare d’Albion en point de mire, l’ancien bras droit de Gros Dereck a donné des renseignements sur trois autres cargaisons de drogue reçues de Madagascar par le réseau. Dans les cinq cas, le Parrain de l’Ouest présumé se faisait un devoir d’entrer en contact en personne avec Ashish Dayal pour vérifier physiquement la cargaison. Le rendez-vous était toujours fixé le long de la route principale à Baie-du-Tombeau sur le trajet menant à Pereybère.
Au bungalow de Pereybère, la mission du suspect Dayal, qui roulait en BMW Sport, était de procéder à la pesée de la drogue et de la répartir dans des emballages de 100 à 500 grammes. Il a dénoncé le fait qu’en au moins deux occasions, Gros Dereck avait participé personnellement à ces opérations de « packing ».
Ensuite, les bouteilles de lait en plastique ayant servi à garder hermétiquement l’héroïne pendant tout le trajet entre Madagascar et Maurice étaient jetées dans un endroit précis le long du Chemin Vingt Pieds dans le Nord. Une équipe de l’ADSU aurait même effectué une battue sur les lieux pour récupérer ces bouteilles, qui ont été envoyées au Forensic Science Laboratory à des fins d’analyses.
L’interrogatoire de Westley Casimir par les limiers de l’ADSU de Plaine-Verte, hier, n’a rien donné. Le suspect a préféré garder le silence face aux questions des enquêteurs. Par ailleurs, un des membres d’équipage du Mauritius Trochetia a été longuement interrogé dans la journée d’hier par l’ADSU. Tout au long de cet exercice, il a maintenu son innocence dans le fonctionnement du réseau de Gros Dereck à bord du bateau. Il a pu rentrer chez lui.
L’ADSU a effectué une première saisie de véhicules dans la flotte de grosses cylindrées. Se basant sur les aveux du chauffeur Ashish Dayal à l’effet que la BMW X5 a déjà été utilisée en deux occasions pour transporter de la drogue, l’ADSU a fait le nécessaire en attendant d’être en présence des détails des autres véhicules du réseau pour la suite de l’enquête.