Les limiers de l’Anti-Drug and Smuggling Unit de Plaine-Verte, menés par l’inspecteur Rujub, ont fait voler en éclats le subterfuge qu’aurait élaboré un habitant de Baie-du-Tombeau, Sanjaysing Bandhoo (42 ans), dans l’affaire Gros Dereck. Ce suspect, avec un lourd passé, a approché la famille du principal maillon de ce réseau de trafic de drogue, Hayeshan Madarbacus, en affirmant qu’il était en mesure de faire libérer ce dernier sous caution. Les responsables de l’enquête, qui se sont fait passer pour des proches du Linkman du Mauritius Trochetia, ont arrêté le présumé escroc au cours d’une opération piège hier après-midi.
Déjà sous caution pour un cas similaire, Sanjaysing Bandhoo a entretenu l’espoir qu’il pouvait soutirer de fortes sommes d’argent auprès des suspects arrêtés dans le cadre de l’enquête policière sur le réseau Gros Dereck. Après avoir établi un premier contact avec les proches parents de Hayeshan Madarbacus, alias Long Laskar, en se faisant passer pour un limier de l’Anti-Drug and Smuggling Unit (ADSU), il devait réclamer Rs 150 000 pour que le suspect recouvre la liberté conditionnelle. Mais entre-temps l’information est remontée jusqu’aux hommes de l’inspecteur Rujub.
Très vite, les enquêteurs devaient élaborer une opération dans la journée d’hier pour mettre hors d’état de nuire ce suspect qui a purgé par le passé une peine de deux ans pour complicité dans un vol au préjudice d’un hôtel. Pour s’assurer de cueillir Sanjaysing Bandhoo, alias Sanjay, la main dans le sac, les enquêteurs se sont fait passer pour des membres de la famille de Hayeshan Madarbacus lors d’un rendez-vous fixé hier. L’opération de l’ADSU devait porter ses fruits avec le présumé escroc se pointant à la rencontre comme convenu.
Après cette étape franchie avec succès pour les limiers de Plaine-Verte, l’habitant de Cité Florida, Baie-du-Tombeau, a été soumis à un interrogatoire serré au QG de l’ADSU, aux Casernes centrales, pour passer en revue son modus operandi et établir si des complices sont mêlés à cette démarche frauduleuse. Sanjaysing Bandhoo a été maintenu en détention policière et devait comparaître en cour aujourd’hui pour son chef d’accusation provisoire.
Compte tenu de cette arrestation, les Casernes centrales lancent une sévère mise en garde contre ceux ayant l’intention de se faire passer pour des policiers en vue de soutirer de l’argent de familles vulnérables.