Le principal maillon du réseau de trafic de drogue entre Madagascar et Maurice, Hayeshan Madarbacus, alias Long Laskar, et steward à bord du Mauritius Trochetia, a poussé un véritable ouf de soulagement ce matin. En effet, les limiers de l’Anti-Drug and Smuggling Unit (ADSU) de Plaine-Verte n’ont pas formulé en Cour de Port-Louis, ce matin, d’objection au prolongement de sa détention en cellule policière au lieu d’être transféré à la prison de Beau-Bassin pour la suite de son incarcération. D’autre part, l’enquête initiée suite à la double saisie de 12 kilos d’héroïne d’une valeur de Rs 180 millions à la mi-juillet sera de plus en plus axée sur un important exercice d’Audit Trail pour confirmer les pistes de blanchiment de fonds.
L’Independent Commission Against Corruption (ICAC) est ainsi déjà passée à l’action avec une série d’Attachment Orders contre les présumés trafiquants de drogue appréhendés par l’ADSU, dont Jimmy Alexis, aussi connu sous le nom de Rodriguais. Les dealings d’une banque commerciale avec des prête-noms des caïds de la drogue sont actuellement passés au peigne fin par l’ADSU et l’ICAC suite à des soupçons que des upfront loans étaient avancés à ces clients pour couvrir des transactions illicites.
La décision des responsables de l’enquête sur le réseau de l’Ouest de maintenir Hayeshan Madarbacus en cellule policière après les quatre premières semaines de détention est interprétée comme un signe positif quant à un éventuel traitement de ce suspect en tant que témoin à charge dans le procès envisagé contre Rudolf Dereck Jean-Jacques, Jimmy Marthe, alias Colosso et Jimmy Alexis, aussi connu sous le nom de Rodriguais. Un seul autre suspect, Ashish Dayal, chauffeur de taxi de l’avenue Ollier, Quatre-Bornes, a bénéficié de traitement privilégié de la part de l’ADSU presque 12 semaines après son arrestation.
Après l’étape de ce matin, Me Rama Valayden, dont les services ont été retenus par le linkman à bord du Mauritius Trochetia, tentera de convaincre les responsables de l’ADSU que celui-ci mérite d’être remis en liberté provisoire contre sa collaboration au démantèlement d’un des plus importants réseaux de trafic de drogue à Maurice et pour sa propre sécurité. Une motion pour la remise en liberté provisoire de Hayeshan Madarbacus sera débattue le 8 octobre prochain en Cour de Port-Louis.
Les séances d’interrogatoires du steward du Mauritius Trochetia ont apporté la corroborative evidence nécessaire quant aux témoignages d’Ashish Dayal au sujet du modus operandi de ce réseau d’importation de drogue. Les informations fournies par ce suspect quant à ses sept livraisons d’héroïne à la demande de Gros Dereck, trois autres à Jimmy Colosso et une à Rodriguais au cours de ces derniers mois, sont considérées comme cruciales dans l’enquête de l’ADSU.