Arrêté après la saisie de 157 kg d’héroïne au port en mars 2017 et dans le cadre de l’enquête sur Navin Kistnah, Keshwin Manish Seewoochurn, 31 ans, alias Rambo, a logé une demande en Cour suprême pour revoir la décision de la Bail and Remand Court, en date du 22 mars 2018.

La State Attorney Karen Parson, qui représente le commissaire de police et le bureau du DPP, a logé un affidavit pour contester cette demande. La police estime en effet que Manish Seewoochurn doit rester en détention car il est un membre influent du réseau de drogue de Peroomal Veeren.

Les hommes de loi de Manish Seewoochurn ont logé un autre affidavit pour répondre à celui du commissaire de police. L’affaire a été appelée devant le chef juge hier afin que de permettre à la police de prendre position et de fixer une date pour les arguments sur cette motion. Cependant, ses hommes de loi ont logé un nouvel affidavit pour répondre à celui de la police, qui maintient que Manish Seewoochurn ne doit pas être libéré sous caution. La police souligne dans son affidavit que Manish Seewoochurn avait été identifié par Navin kistnah comme étant celui qui lui avait remis la somme de Rs 2 M pour l’importation de drogue à Maurice.

Manish Seewoochurn avait été arrêté le 22 avril 2017 et fait face à une accusation provisoire de trafic de drogue devant le tribunal de Port-Louis. Une arrestation pour avoir tenté, le 9 mars 2017, à la Container Freight Station au Mauritius Freeport Development, à Mer-Rouge, de transporter les 135 kg d’héroïne d’une valeur marchande de Rs 2 milliards, et que la police avait saisis dans le port.