Pour le démarrage de son interrogatoire dans l’enquête sur la double saisie de 12 kilos d’héroïne d’une valeur marchande de Rs 180 millions, le Linkman du réseau de l’Ouest opérant sur le Mauritius Trochetia hausse les enchères. Ses premières révélations ont mis les limiers de l’Anti-Drug and Smuggling Unit de Plaine-Verte sur la piste d’une autre partie du réseau de trafic de drogue avec pas moins de trois nouveaux suspects dans le collimateur de l’ADSU.
À la mi-journée, Jean Jimmy Alexis, alias Rodriguais, âgé de 31 ans, habitant Cité Batterie Cassée, Roche-Bois, et employé à la Cargo Handling Corporation, s’apprêtait à se constituer prisonnier en compagnie de son homme de loi, Me Ashley Hurhanghee. Le deuxième trafiquant dénoncé, Louis Jimmy Marthe, aussi connu sous le nom de Jimmy Colosso, au passé lourd avec une agression alléguée contre “Pablo Escobar” après l’émission de M6 sur Maurice en juillet de l’année dernière, a établi des contacts avec ses hommes de loi en prévision de son interrogatoire par l’ADSU. La troisième prévenue est une Port-Louisienne au nom de code « La Reine de la Plaine-Verte », et très proche d’un trafiquant notoire. D’autre part, les limiers de l’ADSU ont dû faire face à une forte résistance lors d’une descente des lieux à Batterie cassée, hier après-midi, au domicile de Rodriguais.
Avec les aveux du steward du Mauritius Trochetia quant au mode d’opération pour le transfert d’héroïne de Madagascar vers Maurice, les hommes de l’inspecteur Assaad Rujub ont préféré interrompre temporairement la séance d’interrogatoire pour se mettre à la recherche de ces trois suspects. En effet, Hayeshan Rujub, qui a retenu les services de Me Rama Valayden, a expliqué comment sur les instructions de Bruno Westley Casimir, le skipper de L’Ange Rapide, il se pointait à un restaurant malgache à quinze minutes de trajet du port de Tamatave pour récupérer les cargaisons d’héroïne des contacts africains ayant fait le déplacement dans la Grande Île spécialement à cette occasion.
Le «véritable patron»
Le steward du Mauritius Trochetia a soutenu qu’en au moins une occasion, soit en mai de cette année, le dénommé Jimmy Colosso lui a remis une somme de Rs 100 000 pour le convoyage d’au moins deux kilos de drogue de Madagascar. Il a également fait état d’un autre montant de Rs 100 000 remis par Rodriguais en début d’année avec le même objectif. Il a aussi porté des accusations similaires de trafic de drogue contre La Reine de la Plaine-Verte.
Hayeshan Madarbacus, dit Long Laskar, habitant Bel-Air/Rivière-Sèche, est également revenu sur le rôle de Bruno Westley Casimir comme « patron de la distribution » au réseau local de la drogue après sa récupération dans des bouteilles de lait Candia hermétiquement scellées. Il a ajouté que dans chacun des cas, il avait jeté à la mer au large de Port-Louis avec le phare d’Albion en point de mire au moins trois bouteilles contenant de l’héroïne, soit l’équivalent d’au moins deux kilos chacun.
Foule hostile
Avec les développements prévus en cours d’après-midi, l’une des premières étapes devra être la confrontation et l’identification du membre d’équipage de la Mauritius Shipping Corporation des suspects. Jimmy Marthe, dit Rodriguais, a déjà pris contact avec son homme de loi pour se rendre à la police en vue de son inculpation provisoire d’importation illégale de drogue avec un « Averment of Trafficking ». Jimmy Colosso ne devrait pas tarder à lui emboîter le pas tant la pression de la police pour l’appréhender se fait sentir.
Jimmy Marthe a refusé une confrontation directe avec Hayeshan Madarbacus pour les besoins d’identification. Il s’est appesanti sur ses droits pour une parade d’identification au milieu d’un groupe de personnes le ressemblant physiquement. Cet exercice était prébvu en cours d’après-midi aux Casernes centrales.
D’ailleurs, peu avant 17 h hier, d’importants effectifs de l’ADSU se sont rendus au domicile de Rodriguais pour l’exécution d’un mandat de perquisition et d’arrêt contre lui. Il n’était pas chez lui et l’exercice s’est déroulé en présence de sa bonne. Aucun article suspect n’a été découvert.
Au moment de quitter les lieux, les membres de l’ADSU ont fait face à une foule hostile de quelque 200 personnes massées devant le domicile de ce suspect. Des projectiles ont été lancés en direction des policiers et deux véhicules de la police immatriculés 4138 SP 09 et 5638 DC 04 ont été endommagés. Un cas de Damaging Government Vehicle a été rapporté au poste de police d’Abercrombie et des arrestations sont à prévoir.
En début de soirée d’hier, la perquisition au domicile de Louis Jimmy Marthe, alias Colosso, 34 ans, poissonnier de son état, et habitant cité Florida, Baie-du-Tombeau, s’est déroulée dans des conditions moins houleuses que la précédente. En l’absence du principal concerné, l’ADSU a procédé à la fouille en présence d’une proche parente. Aucune trace de drogue n’a été relevée.
Avec les nouveaux détails fournis à l’ADSU par le steward du Mauritius Trochetia en complément aux révélations initiales du chauffeur de taxi Ashish Dayal, et proche collaborateur de Rudolf Dereck Jean-Jacques, dit Gros Dereck, l’une des principales sources d’alimentation en héroïne de Madagascar est démantelée. Les responsables de l’ADSU soutiennent qu’avec le déroulement de la Sledgehammer Operation, un sérieux coup a été porté au réseau de trafiquants de drogue à Maurice s’approvisionnant avec la filière du Mauritius Trochetia.
Tous les services de lutte contre la prolifération de la drogue au niveau de la région, de l’Afrique du Sud au Kenya en passant par les services français et américains affectés dans la zone, sont en état d’alerte depuis quelque temps déjà. L’ADSU procède actuellement à un partage d’informations sur les opérations des trafiquants dans cette partie du monde, qui exploitent le talon d’Achille, l’instabilité politique à Madagascar. Des opérations concertées sont à prévoir dans les jours à venir pour les mettre hors d’état de nuire.