Tony Riacca a écopé de trois ans de prison en Cour intermédiaire dans le cadre du procès qui lui était intenté sous 12 accusations de blanchiment d’argent. Âgé de 32 ans, il avait été arrêté le 28 juin 2017 dans le sillage de la saisie de 135 kg d’héroïne dans le port dans l’axe Veeren-Kistnah.

La magistrate Meenakshi Gayan-Jaulimsing a pris en considération le fait que l’accusé ait coopéré avec la police, et ce en les aidant à identifier Christelle Bibi et Oumeshlall Ramsarran, qui avaient été arrêtés par la suite.

Tony Riacca s’est même engagé en cour à témoigner contre des complices de ce réseau s’il est appelé à le faire. Il a précisé qu’il « ne changera pas de version ». L’accusé, faisant face à 12 accusations formelles de blanchiment d’argent en Cour intermédiaire, avait plaidé coupable. Il est inculpé pour avoir remis Rs 180 000 à Christelle Bibi et Rs 2,3 M à Oumeshlall Ramsarran entre mars et mai 2016 et avait indiqué aux enquêteurs avoir reçu Rs 45 000 comme commission pour le montant total de Rs 2 480 000 remis aux deux complices.